mardi, 11 décembre 2018
 

Afrique du Sud : Vers des grèves massives dans l’agriculture ?

Les syndicats sud-africains ont menacé lundi de mener des grèves massives dans le secteur agricole contre les expulsions de travailleurs agricoles à travers le pays.

Le Congrès des syndicats sud-africains (COSATU) a mis en garde les propriétaires de fermes d’arrêter leurs expulsions de travailleurs agricoles ou ils feront face à des grèves massives.

Ceci est intervenu après que les propriétaires des fermes, y compris l’Agence nationale des routes en Afrique du Sud (SANRAL), ont forcé une expulsion de ce qu’ils appelaient les habitants illégaux de terres privées et des terres appartenant à l’agence. L’expulsion a commencé en juin à Lwandle, au Cap.

Le ministre du Développement rural et de la Réforme agraire Gugile Nkwinti s’est exprimé en faveur de l’expulsion, l’appelant une partie de la réforme agraire.

L’annonce faite par le ministre a provoqué de nombreuses expulsions à travers le pays, selon le COSATU.

"Le COSATU utilisera tous les moyens légaux et moraux à sa disposition pour aider les travailleurs agricoles", a laissé entendre la fédération syndicale nationale.

"Il doit y avoir un moratoire sur les expulsions. Le non- respect de ce moratoire conduira à une occupation massive des fermes, dont leurs propriétaires continuent avec les pratiques de style de l’apartheid", a mis en garde le COSATU.

L’échec de la part des propriétaires des fermes pour répondre à ces mises en garde fera face à des protestations renouvelées dans les fermes de la province de Western Cape, avec une possibilité de s’étendre au reste du pays étant donné la crise humanitaire de grande envergure causée par les expulsions, a affirmé le COSATU.

"Nous appelons à nouveau le gouvernement à intervenir de toute urgence pour faire cesser ces expulsions avant qu’elles ne se transforment en un conflit à grande échelle, comme nous avons vu dans le passé", a déclaré le COSATU.

Les travailleurs agricoles à Western Cape ont boycotté les fermes en 2012 pour appuyer leur demande d’un salaire plus élevé et de meilleures conditions de vie, une action qui quasiment paralysé l’agriculture.

Source Xinhua

 
A propos de Afriques en Lutte

Afriques en lutte est un collectif de militant(e)s anticapitalistes membres ou non de plusieurs organisations politiques. Ce site présente les articles parus dans le bulletin (envoi gratuit sur simple demande) ou d’autres publications amies. Notre objectif est de diffuser, à partir d’un point de vue militant, un maximum d’informations (politiques, économiques, sociales et culturelles) sur le continent africain et sa diaspora.

Si les articles présents sur ce site reflètent une démarche volontairement ouverte et pluraliste, leurs contenus n’engagent, bien évidemment, que leurs auteur-e-s. Tous les commentaires sont bienvenus. La rédaction se réserve toutefois le droit de les modérer : les propos injurieux, racistes, sexistes, homophobes, diffamatoires, à caractère pornographique, pédophile, ou contenant des incitations à la haine ne seront pas publiés.

Pour nous contacter : afriquesenlutte@gmail.com

Fils de nouvelles RSS
Thèmes