mardi, 21 novembre 2017
 

La Réunion : la grève continue à Aquanor

Huit mois après l’inauguration du parc aquatique, rien ne va plus à Aquanor, à Saint-Denis. Hier, les 70 salariés du site ont mis leur menace de grève illimitée à exécution. Résultat, si les salles dédiées au fitness sont restées accessibles, les bassins étaient totalement fermés. De quoi décevoir les quelques familles qui avaient fait le déplacement et plusieurs athlètes des Jeux des Iles qui espéraient pouvoir se détendre après une semaine de compétition mouvementée.

Epaulés par la CFDT, les salariés ont rencontré hier matin le directeur du site Max Moreau, venu représenter le président de la société Aquafleuri, Eric Bassac, hors du département. En colère, le personnel estime s’être fait flouer. Peu après avoir signé des CDI (contrats à durée indéterminée) classiques, une grande partie des salariés s’est retrouvée avec de nouveaux contrats, à durée déterminée cette fois. Concrètement, il s’agit de contrats aidés, variant de 1 à 3 ans, bénéficient actuellement d’une prise en charge à 90 % par l’État. Problème, les conventions les plus courtes doivent s’achever le 16 décembre prochain.

« Hormis les chefs de service, 90 % du personnel est concerné par ce problème. Lorsque la structure a ouvert en décembre, les salariés avaient des CDI de droit commun. Mais la direction leur a finalement imposé des CDD, sous forme de contrats d’avenir ou de CUI-CAE. Certains s’inquiètent s’ils ne sont pas renouvelés en décembre », explique Joël Dalleau, secrétaire général CFDT commerce.

Les heures supplémentaires non payées ont aussi été évoquées parmi les revendications. Les employés protestent enfin contre la mise à pied conservatoire d’un salarié depuis plus d’une semaine. « L’entretien préalable n’a toujours pas été fait. Pour les heures supplémentaires, la direction s’est engagée à ce que les salariés n’en fassent plus avant qu’elles ne soient réellement validées », ajoute Joël Dalleau.

Malgré de très longues discussions durant toute la journée hier, aucun accord n’a été trouvé. Les salariés ont décidé de poursuivre leur mouvement aujourd’hui. Les portes de la piscine resteront donc fermées ce matin.

Source : Clicanoo

 
A propos de Afriques en Lutte

Afriques en lutte est un collectif de militant(e)s anticapitalistes membres ou non de plusieurs organisations politiques. Ce site présente les articles parus dans le bulletin (envoi gratuit sur simple demande) ou d’autres publications amies. Notre objectif est de diffuser, à partir d’un point de vue militant, un maximum d’informations (politiques, économiques, sociales et culturelles) sur le continent africain et sa diaspora.

Si les articles présents sur ce site reflètent une démarche volontairement ouverte et pluraliste, leurs contenus n’engagent, bien évidemment, que leurs auteur-e-s. Tous les commentaires sont bienvenus. La rédaction se réserve toutefois le droit de les modérer : les propos injurieux, racistes, sexistes, homophobes, diffamatoires, à caractère pornographique, pédophile, ou contenant des incitations à la haine ne seront pas publiés.

Pour nous contacter : afriquesenlutte@gmail.com

Thèmes