mardi, 21 novembre 2017
 

La Réunion : Une menace de grève plane sur la Cité du volcan

Le personnel de la Cité du Volcan menace la direction de la Réunion des Musées Régionaux d’une grève illimitée. Le Syndicat autonome de la fonction publique territoriale vient d’émettre un préavis de grève reconductible pour le 11 juin, susceptible d’être suivi d’une grève illimitée.

Le SAFPTR, qui les représente, demande à ce qu’une augmentation de salaire soit proposée à l’ensemble des ex-employés de la SEML Réunion Muséo de la Cité du Volcan.

Une revalorisation qui tiendrait compte du degré d’implication dans le nouveau projet, des formations suivies et/ou des changements de poste ou encore en reconnaissance de la bonne volonté du personnel à se rendre sur les autres sites de la SPL RMR durant les travaux. Le personnel des services accueil/billetterie et technique sont particulièrement concernés.

L’autre volet de leurs revendications concerne la garantie de l’emploi. Le syndicat estime que le personnel dont le renouvellement de CDD a déjà acté à deux reprises doit bénéficier d’une pérennisation.

« Nous voulons un engagement écrit de la direction stipulant que leurs contrats seront transformés en CDI, au plus tard fin octobre 2015″, écrit le SAFPTR. Les personnes concernées avaient été embauchées avant l’ouverture du site le 5 août 2014.

Sur les 5 premiers mois d’ouverture, le musée situé à la Plaine des Cafres a attiré 100.000 visiteurs. Un succès total, de l’aveu même de la direction du musée. Source : zinfos974

 
A propos de Afriques en Lutte

Afriques en lutte est un collectif de militant(e)s anticapitalistes membres ou non de plusieurs organisations politiques. Ce site présente les articles parus dans le bulletin (envoi gratuit sur simple demande) ou d’autres publications amies. Notre objectif est de diffuser, à partir d’un point de vue militant, un maximum d’informations (politiques, économiques, sociales et culturelles) sur le continent africain et sa diaspora.

Si les articles présents sur ce site reflètent une démarche volontairement ouverte et pluraliste, leurs contenus n’engagent, bien évidemment, que leurs auteur-e-s. Tous les commentaires sont bienvenus. La rédaction se réserve toutefois le droit de les modérer : les propos injurieux, racistes, sexistes, homophobes, diffamatoires, à caractère pornographique, pédophile, ou contenant des incitations à la haine ne seront pas publiés.

Pour nous contacter : afriquesenlutte@gmail.com

Thèmes