lundi, 23 octobre 2017
 

Accaparement de terres : Madagascar en première ligne des pays africains ciblés

Les crises alimentaire et financière internationales augmentent la pression sur les terres agricoles dans le monde. Elles aggravent dangereusement les problèmes spécifiques à Madagascar qui figure actuellement en première ligne des pays africains ciblés par des investissements opaques sur de vastes surfaces arables dans les prochaines années (1).

En novembre 2010, nous avions dénoncé les risques majeurs posés par l’article 1er du projet de Constitution malgache qui stipule : « Les modalités et les conditions relatives à la vente de terrain et au bail emphytéotique au profit des étrangers sont déterminées par la loi ». (2) Cette constitution ayant été adoptée par référendum le 17 novembre dernier, le Collectif TANY reste mobilisé aux côtés de l’opinion publique malgache et internationale et poursuit avec vigilance et responsabilité sa mission de veille.

La presse a déjà dévoilé des tractations menées par les autorités dirigeantes transitoires à Madagascar pour la vente d’eau à des pays étrangers par l’intermédiaire de différentes sociétés (3).

Récemment, des informations parues en Inde et répercutées par la presse malgache (4) nous ont appris la réalisation d’activités de plantations par la société Varun, à la suite de négociations effectuées au niveau des régions selon différentes sources. Or, des projets similaires de cette puissante société indienne dans la région Sofia, avaient été « suspendus » par les autorités centrales en 2009 (5). Sous couvert de quelle société malgache Varun agit actuellement ? Dans quelles régions ? Répondre à ces questions, mettre à jour les termes des contrats signés et révéler les noms des différents bénéficiaires figurent parmi les tâches urgentes et prioritaires.

Nous appelons les citoyens des différentes régions de Madagascar ainsi que les défenseurs des droits des paysans sur les terres dans le monde à échanger leurs informations et expériences diverses pour que la transparence sur les contrats d’investissements progresse et permette à l’opinion publique, à la société civile et à tous les citoyens d’avoir accès aux données et de pouvoir s’exprimer sur la gestion des terres et des ressources naturelles du pays.

31 janvier 2011

Pour le Collectif pour la Défense des Terres Malgaches - TANY

Mamy Rakotondrainibe

présidente

(1) http://www.grain.org/articles/ ?id=72

(2) http://terresmalgaches.info/spip.ph...

(3) http://www.midi-madagasikara.mg/ind...

(4) http://www.lagazette-dgi.com/index....

http://www.lagazette-dgi.com/index....

(5) http://echogeo.revues.org/index1164...

 
A propos de Afriques en Lutte

Afriques en lutte est un collectif de militant(e)s anticapitalistes membres ou non de plusieurs organisations politiques. Ce site présente les articles parus dans le bulletin (envoi gratuit sur simple demande) ou d’autres publications amies. Notre objectif est de diffuser, à partir d’un point de vue militant, un maximum d’informations (politiques, économiques, sociales et culturelles) sur le continent africain et sa diaspora.

Si les articles présents sur ce site reflètent une démarche volontairement ouverte et pluraliste, leurs contenus n’engagent, bien évidemment, que leurs auteur-e-s. Tous les commentaires sont bienvenus. La rédaction se réserve toutefois le droit de les modérer : les propos injurieux, racistes, sexistes, homophobes, diffamatoires, à caractère pornographique, pédophile, ou contenant des incitations à la haine ne seront pas publiés.

Pour nous contacter : afriquesenlutte@gmail.com

Thèmes