lundi, 11 décembre 2017
 

Crise politique malgache et échec de la gouvernance des ressources naturelles

Dans le cadre de la Feuille de Route sur la sortie de crise à Madagascar, le désistement de Marc Ravalomanana (décembre 2012) et d’Andry Rajoelina (janvier 2013) à la prochaine élection présidentielle laisse entrevoir une résolution définitive et durable du conflit. En effet, la tenue d’une élection « crédible, neutre, transparente et indépendante » (Article 10 de la Feuille de route) permettra un retour à la légalité, une levée des sanctions et enfin, une mise en oeuvre des projets de développement. En plus des impacts socio-économiques causés par cette crise, les contrecoups environnementaux dus à l’absence d’une gouvernance satisfaisante de l’exploitation des ressources naturelles sont alarmants et mettent en évidence la défaillance de l’État. Face à cet enjeu, on assiste à l’émergence d’acteurs locaux, nationaux et internationaux, oeuvrant pour la promotion d’une meilleure gestion des ressources à Madagascar.

Mardi 12 février de 17 h 45 à 20 heures amphithéâtre du centre Malher Centre Malher, 9 rue Malher, 75004 Paris, Métro Saint-Paul… Entrée libre Cycle de projections-débats en partenariat avec la BRA - Bibliothèque de recherches africaines du CEMAf

« Continent africain : regards de chercheurs, regards d’artistes, regards de journalistes » Conférence-débat « crise politique malgache et échec de la gouvernance des ressources naturelles »

Après le documentaire « Sable bitumineux : jusqu’au bout de la terre

Réalisé par Christopher Walker et produit par les amis de la Terre, France, 2012, 29 min

Projection-débat animée par Marie Anitha Jaotody et Claudie Benoit En présence de :

- Hugo Sada, délégué aux Droits de l’Homme, à la Démocratie et à la Paix de l’OIF (Organisation Internationale de la Francophonie), médiateur dans le processus de résolution de la crise malgache.
- Vahinala Douguet-Raharinirina, docteur en économie écologique et des ressources naturelles (Université de Versailles Saint-Quentin) ; Chercheure indépendante impliquée dans le projet européen EJOLT sur la justice environnementale (Financement Commission Européenne) ; Coordinatrice du réseau Kilonga (association française de solidarité avec Madagascar).
- Nome Razaranaina, docteur en droit international, maître de conférences de l’Université d’Antananarivo (Madagascar).

 
A propos de Afriques en Lutte

Afriques en lutte est un collectif de militant(e)s anticapitalistes membres ou non de plusieurs organisations politiques. Ce site présente les articles parus dans le bulletin (envoi gratuit sur simple demande) ou d’autres publications amies. Notre objectif est de diffuser, à partir d’un point de vue militant, un maximum d’informations (politiques, économiques, sociales et culturelles) sur le continent africain et sa diaspora.

Si les articles présents sur ce site reflètent une démarche volontairement ouverte et pluraliste, leurs contenus n’engagent, bien évidemment, que leurs auteur-e-s. Tous les commentaires sont bienvenus. La rédaction se réserve toutefois le droit de les modérer : les propos injurieux, racistes, sexistes, homophobes, diffamatoires, à caractère pornographique, pédophile, ou contenant des incitations à la haine ne seront pas publiés.

Pour nous contacter : afriquesenlutte@gmail.com

Thèmes