samedi, 25 novembre 2017
 

Madagascar - Antsirabe : Le personnel de la commune de nouveau en grève

Comme prévu, le personnel de la commune urbaine d’Antsirabe, au nombre de 480, se remet en grève, depuis vendredi. Et ce, après de nombreuses requêtes qui n’ont obtenu aucune réponse favorable du premier responsable et de son staff. « Ce manque de réaction nous oblige à fermer les portes de tous les services communaux, même si nous sommes conscients des conséquences de la grève sur la vie quotidienne de la population, surtout en cette période de rentrée scolaire », déclare un employé.

Hormis les quatre mois de salaire impayés, le personnel de la commune urbaine d’Antsirabe fait également des requêtes concernant ses droits de scolarisation depuis 2013 et le rappel sur l’augmentation de salaire de la même année. En outre, il émet quelques doutes sur la gestion financière et la gouvernance de la ville. Pour en avoir le cœur net, ils réclament quelque explication sur les recettes municipales depuis la mise en place de la délégation spéciale.

En réponse, les responsables affirment que, à l’instar des autres communes de la Grande île, celle d’Antsirabe rencontre de grandes difficultés financières, faute de subvention de l’État. « Les recettes mensuelles de la commune n’est que de 100 millions d’ariary alors que la totalité du salaire mensuel des employés atteint 600 millions, sans parler des autres charges de fonctionnement, comme le carburant pour l’enlèvement des ordures », explique un responsable.

Source : L’Express de Madagascar

 
A propos de Afriques en Lutte

Afriques en lutte est un collectif de militant(e)s anticapitalistes membres ou non de plusieurs organisations politiques. Ce site présente les articles parus dans le bulletin (envoi gratuit sur simple demande) ou d’autres publications amies. Notre objectif est de diffuser, à partir d’un point de vue militant, un maximum d’informations (politiques, économiques, sociales et culturelles) sur le continent africain et sa diaspora.

Si les articles présents sur ce site reflètent une démarche volontairement ouverte et pluraliste, leurs contenus n’engagent, bien évidemment, que leurs auteur-e-s. Tous les commentaires sont bienvenus. La rédaction se réserve toutefois le droit de les modérer : les propos injurieux, racistes, sexistes, homophobes, diffamatoires, à caractère pornographique, pédophile, ou contenant des incitations à la haine ne seront pas publiés.

Pour nous contacter : afriquesenlutte@gmail.com

Fils de nouvelles RSS
Thèmes