lundi, 20 novembre 2017
 

Madagascar - Grève du SECES : Les étudiants rejoignent la manifestation

Suite à la grève générale des enseignants-chercheurs, les étudiants expriment leur solidarité envers le Syndicat des Enseignants Chercheurs de l’Enseignement Supérieur. Les étudiants de la FMSA ou Fikambanan’ny Mpianatra Siantifika eto Antananarivo ont pris cette décision après leur regroupement le vendredi 17 juillet 2015. Les membres de la FMSA ou les étudiants de la Faculté des Sciences ont conclu qu’ils vont appuyer la grève par des actions plus concrètes. « Les enseignants manifestent en interrompant les activités pédagogiques, et pour renforcer leurs revendications, nous avons décidé d’entamer un appel à tous les étudiants pour que cette réclamation soit vite résolue, afin que nous puissions reprendre les cours », explique Lanto un étudiant de la Faculté des Sciences.

Affrontement habituel

Le FMSA a donc appelé, hier lundi 20 juillet 2015, les étudiants de chaque faculté (FLSH, DEGS, Médecine…) qui étaient présents à Ankatso. Les coups de sifflets ont commencé à résonner dans tout le domaine de l’Université à partir de neuf heures du matin, pour faire sortir ceux qui occupaient les salles, puisque les enseignants vacataires continuent les cours. « C’est la seule façon d’être entendu. En plus, il faut que l’on soit solidaire si l’on veut que cette grève se termine vite » dixit un des étudiants. Les forces de l’ordre, représentées par l’Emmo-sécurité, ont commencé à être présentes sur les lieux, à partir de 11heure. Selon ces derniers, les étudiants ne devraient pas dépasser le domaine de l’Université. De leur côté, les dirigeants du mouvement ont répliqué que c’est une simple sensibilisation. Les deux parties ont essayé de conclure un accord mais situation non-maîtrisée, cela a viré en une échauffourée durant 4 heures. Pneu en feu, jet de pierre, lacrymogène et même le kiosk d’un opérateur téléphonique a été brûlé par les étudiants.

Revendication maintenue

Cela fait une semaine que le SECES revendique l’application des décrets adoptés lors d’un conseil des Ministres de 2009 sur les indemnités de risque, de transport et de logement ; l’indemnité de recherche et la grille indiciaire. Les enseignants chercheurs venant des régions soutiennent fortement cette grève ; si le gouvernement persiste à ignorer leur appel, ils vont terminer le semestre sans faire de rattrapage. La semaine dernière, la délégation des Enseignants-chercheurs a déjà obtenu une rencontre avec des responsables du ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique mais les parties n’ont pas encore trouvé un terrain d’entente.

Le SECES national a tenu une Assemblée Générale à Ankatso hier ; concernant les étudiants, ils vont continuer les manifestations jusqu’à ce que les revendications soient satisfaites. En effet, l’achèvement de leur année universitaire en dépend.

Source : http://www.madagascar-tribune.com

 
A propos de Afriques en Lutte

Afriques en lutte est un collectif de militant(e)s anticapitalistes membres ou non de plusieurs organisations politiques. Ce site présente les articles parus dans le bulletin (envoi gratuit sur simple demande) ou d’autres publications amies. Notre objectif est de diffuser, à partir d’un point de vue militant, un maximum d’informations (politiques, économiques, sociales et culturelles) sur le continent africain et sa diaspora.

Si les articles présents sur ce site reflètent une démarche volontairement ouverte et pluraliste, leurs contenus n’engagent, bien évidemment, que leurs auteur-e-s. Tous les commentaires sont bienvenus. La rédaction se réserve toutefois le droit de les modérer : les propos injurieux, racistes, sexistes, homophobes, diffamatoires, à caractère pornographique, pédophile, ou contenant des incitations à la haine ne seront pas publiés.

Pour nous contacter : afriquesenlutte@gmail.com

Thèmes