mardi, 17 octobre 2017
 

Madagascar : Le syndicaliste Rado Rabarilala va rejoindre son poste envers et contre tous

Le syndicaliste d’Air Madagascar à l’origine de la grande grève d’Air Madagascar en 2015, licencié par la compagnie mais qui a eu gain de cause devant le Conseil d’Etat décide de rejoindre son poste.

Accompagné par ses frères d’armes de la confédération des syndicalistes pour négocier sa reprise de travail, aucun responsable de la compagnie Air Madagascar n’a reçu ni discuté avec Rado Rabarilala.

Cela fait un an que le syndicaliste a gagné sa cause devant le Conseil d’Etat mais les dirigeants de la compagnie qui avait à sa tête le directeur général canadien avaient fait peu de cas de cette décision judiciaire selon les syndicalistes.

Maintenant, le canadien n’est plus sur place, on est entre malgaches et le syndicaliste est revenu à la charge « pour faire respecter ses droits » selon lui. Et avec cette fois-ci l’appui de ses confrères syndicalistes « je ne peux pas agir seul, je dois me référer aux autres syndicalistes » déclare Rado Rabarilala pour expliquer son action un peu tardive.

Mais sans succès apparemment car personne de chez Air Madagascar ne l’a reçu ni discuté avec lui.

Dans ce cas, il a décidé de rejoindre son poste de gré ou de force car c’est son droit selon lui. Notons que les éléments de force de l’ordre de l’Emmoreg se sont postés aux alentours du siège de la compagnie Air Madagascar ce 27 avril pour parer à des éventuelles troubles.

Yvan Andriamanga

Source : http://www.madagascar-tribune.com

 
A propos de Afriques en Lutte

Afriques en lutte est un collectif de militant(e)s anticapitalistes membres ou non de plusieurs organisations politiques. Ce site présente les articles parus dans le bulletin (envoi gratuit sur simple demande) ou d’autres publications amies. Notre objectif est de diffuser, à partir d’un point de vue militant, un maximum d’informations (politiques, économiques, sociales et culturelles) sur le continent africain et sa diaspora.

Si les articles présents sur ce site reflètent une démarche volontairement ouverte et pluraliste, leurs contenus n’engagent, bien évidemment, que leurs auteur-e-s. Tous les commentaires sont bienvenus. La rédaction se réserve toutefois le droit de les modérer : les propos injurieux, racistes, sexistes, homophobes, diffamatoires, à caractère pornographique, pédophile, ou contenant des incitations à la haine ne seront pas publiés.

Pour nous contacter : afriquesenlutte@gmail.com

Fils de nouvelles RSS
Thèmes