mercredi, 22 novembre 2017
 

Madagascar : Liberté de circuler pour Elimberaza Mandridake, solidarité avec ses amis incarcérés

Le Comité LIMBY, réuni et constitué à Paris le jeudi 2 septembre autour de Madame Clarisse Elimberaza et ses enfants, inquiet du cours des choses qui concernent notre ami, Dr Elimberaza Mandridake (Limby), vous invite à signer en ligne sur http://www.petitiononline.com/comLi...

la pétition ci-dessous, dont l’objectif est de rendre la liberté de circuler et de parole à Limby et à ses amis.

A travers cette pétition, soutenons également leur appel, lancé à la conférence de presse d’Antananarivo du 17 août en direction de tous les habitants de Madagascar, à s’engager davantage dans la vie citoyenne et réclamons la liberté d’expression pour les Malgaches des 22 régions concernant la conduite des affaires nationales.

Merci pour votre solidarité.

Le Comité Limby

comite.limby@gmail.com

PETITION

Liberté de circuler pour Elimberaza Mandridake, solidarité avec ses amis incarcérés

Suite à la réunion publique du 27 août 2010 à Toliara, l’enseignant-chercheur Elimberaza Mandridake (Limby), qui en a été l’initiateur, a disparu de son domicile. Il a été enlevé de nuit et conduit vers une destination inconnue d’où il a réussi à s’échapper. Sept autres responsables de cette réunion publique, au cours de laquelle des débordements se sont produits devant la station Soa Talily, antenne de la RNM (Radio nationale malgache), ont été écroués.

Les forces de l’ordre n’étaient pas fondées d’utiliser du gaz lacrymogène contre cette réunion pacifique autorisée. Dans un premier temps, des médias avaient affirmé que la radio avait été pillée et incendiée. Dès le 29août, le site afriscoop.net (1) fait état de « désinformation dans l’incendie de la radio nationale dans le Sud de Madagascar » ; selon le blog « justmad » (2), la RNM a précisé par la suite que les manifestants n’avaient fait que brûler des pneus pour barrer la route aux forces de l’ordre.

Que leur reproche-t-on ? Ils ont obtenu l’autorisation de se réunir pour exprimer leurs points de vue sur la conduite des affaires nationales et inviter la population à échanger.

Limby dont l’intégrité intellectuelle et éthique, le refus de toute injustice et le patriotisme ainsi que le sérieux dans les relations sociales (étudiantes, sportives, associatives…) sont avérés,... voulait réitérer à la réunion publique à Toliara les grandes lignes de sa conférence de presse du 24 août à Antananarivo :

- difficultés existentielles de la population (pertes d’emplois, insécurité des personnes et des biens, cherté de la vie…) ;

- dénonciation de l’étirement de la transition ;

- appel à l’engagement citoyen.

Nous, signataires de cette pétition, demandons aux autorités malgaches de lever les mesures d’intimidation et d’arrestation à l’encontre de Limby et ses amis :

- pour que Limby retrouve sa liberté de circulation et de parole

- et pour la libération des emprisonnés de cette « affaire ».

Paris, 12 septembre 2010

comite.limby@gmail.com

 
A propos de Afriques en Lutte

Afriques en lutte est un collectif de militant(e)s anticapitalistes membres ou non de plusieurs organisations politiques. Ce site présente les articles parus dans le bulletin (envoi gratuit sur simple demande) ou d’autres publications amies. Notre objectif est de diffuser, à partir d’un point de vue militant, un maximum d’informations (politiques, économiques, sociales et culturelles) sur le continent africain et sa diaspora.

Si les articles présents sur ce site reflètent une démarche volontairement ouverte et pluraliste, leurs contenus n’engagent, bien évidemment, que leurs auteur-e-s. Tous les commentaires sont bienvenus. La rédaction se réserve toutefois le droit de les modérer : les propos injurieux, racistes, sexistes, homophobes, diffamatoires, à caractère pornographique, pédophile, ou contenant des incitations à la haine ne seront pas publiés.

Pour nous contacter : afriquesenlutte@gmail.com

Thèmes