vendredi, 22 septembre 2017
 

1er Mai 2015 à l’Ile Maurice

« Les syndicats sont victimes de répression, notamment dans le secteur privé. » C’est qu’a laissé entendre Atma Shanto, président de la Federation of Progressive Unions (FPU), ce vendredi 1er mai. Il intervenait à la place taxi, à Beau-Bassin, après la marche pacifique organisée par la Confédération des travailleurs du secteur privé (CTSP). Plusieurs syndicats se sont réunis à Beau-Bassin, dont la Fédération des travailleurs unis et le Collektif fam.

« Desann lor terin, guete ki pe arrive dan secter prive », a lancé Atma Shanto aux divers observateurs de la société civile. Il a aussi demandé au National Economic & Social Council de réaliser une étude sur la répression syndicale.

Pour Atma Shanto, « le travailleur est sans voix ». Il revient ainsi aux syndicats d’assumer le rôle de l’opposition. Selon lui, les syndicalistes sont plus que jamais unis et parlent d’une même voix en ce qui concerne le salaire minimal et la révision des lois du travail.

Toutefois, pour Ivor Tan Yan, de la Fédération des travailleurs unis (FTU), « les travailleurs se reposent trop sur les syndicats ». Ils utilisent ces derniers comme des boucs émissaires, soutient-il.

Le syndicaliste avance que les travailleurs devraient se réunir autour des syndicats. « On est une seule et grande famille. » Mais, dit-il, les travailleurs sont réfractaires à manifester, et cela par peur de représailles.

Licenciements des travailleurs

Ivor Tan Yan a également abordé le cas des syndicalistes qui ont « trahi la cause ». « Ils sont devenus politiciens et ont oublié les travailleurs, indique-t-il. Maintenant, ils ne défendent plus les travailleurs de la RDA, d’Iframac ou encore de Courts. »

Ivor Tan Yan a aussi déclaré qu’il va créer un fonds national anti licenciement économique et politique. « Les travailleurs pensent aujourd’hui que les employeurs leur font une faveur en leur donnant du travail », déplore-t-il.

Source : L’Express

 
A propos de Afriques en Lutte

Afriques en lutte est un collectif de militant(e)s anticapitalistes membres ou non de plusieurs organisations politiques. Ce site présente les articles parus dans le bulletin (envoi gratuit sur simple demande) ou d’autres publications amies. Notre objectif est de diffuser, à partir d’un point de vue militant, un maximum d’informations (politiques, économiques, sociales et culturelles) sur le continent africain et sa diaspora.

Si les articles présents sur ce site reflètent une démarche volontairement ouverte et pluraliste, leurs contenus n’engagent, bien évidemment, que leurs auteur-e-s. Tous les commentaires sont bienvenus. La rédaction se réserve toutefois le droit de les modérer : les propos injurieux, racistes, sexistes, homophobes, diffamatoires, à caractère pornographique, pédophile, ou contenant des incitations à la haine ne seront pas publiés.

Pour nous contacter : afriquesenlutte@gmail.com

Fils de nouvelles RSS

"Areva au Niger : un environnement sacrifié"[tiré de Survie France le 19 septembre 2017]

Liberté coloniale[tiré de Survie France le 18 septembre 2017]

Mo Ibrahim tacle la France[tiré de Survie France le 18 septembre 2017]

Ouattara dans de bonnes mains[tiré de Survie France le 18 septembre 2017]

Milices européennes[tiré de Survie France le 18 septembre 2017]

Sessions de rattrapage[tiré de Survie France le 18 septembre 2017]

Soutien français à la déforestation[tiré de Survie France le 16 septembre 2017]

Non merci[tiré de Survie France le 16 septembre 2017]

0 | 8 | 16 | 24 | 32 | 40 | 48 | 56 | 64 | ...

Thèmes