vendredi, 15 décembre 2017
 

Des policiers armés intimident les grévistes dans une mine appartenant à l’ANC au Swaziland

La CSI a exprimé sa profonde préoccupation concernant l’intimidation de travailleurs en grève dans la mine de Maloma, au Swaziland.

Environ 250 travailleurs se sont mis en grève le 24 novembre suite au refus du patronat d’engager des négociations avec l’Amalgamated Trade Unions of Swaziland (ATUSWA) sur une allocation au logement de 72 USD. Les grévistes ont respecté toutes les dispositions légales mais ont néanmoins été encerclés par un cordon de policiers casqués et armés de boucliers antiémeute, de fusils et de bombes lacrymogènes, et ce alors que l’action collective se déroulait de manière pacifique.

Durant la grève, la direction a privé les travailleurs d’accès à l’eau potable, aux sanitaires et aux services médicaux.

Sharan Burrow, secrétaire générale de la CSI a déclaré :

« La dictature swazie est notoire pour son absolue intolérance à l’égard des syndicats ou toute autre forme d’activité démocratique. Tout ce que ces travailleurs demandent c’est la justice et ils n’ont rien fait qui justifie la menace de violence brandie par les forces de sécurité du monarque swazi. Il incombe à l’ANC, dont la branche chargée des investissements contrôle la mine, d’intervenir immédiatement et de prendre position en défense des droits des travailleurs. »

Chancellor House, nom de la branche de l’ANC chargée des investissements, est actionnaire à 75% dans la mine de Maloma, alors que les 25% restants appartiennent à Tibiyo Taka Ngwane, un fonds contrôlé par le roi Mswati III, l’un des tout derniers monarques absolus du monde. Le gouvernement du Swaziland a annoncé, dernièrement, l’imposition d’une interdiction immédiate de toutes les fédérations syndicales et patronales, en contravention aux normes internationales du travail.

 
A propos de Afriques en Lutte

Afriques en lutte est un collectif de militant(e)s anticapitalistes membres ou non de plusieurs organisations politiques. Ce site présente les articles parus dans le bulletin (envoi gratuit sur simple demande) ou d’autres publications amies. Notre objectif est de diffuser, à partir d’un point de vue militant, un maximum d’informations (politiques, économiques, sociales et culturelles) sur le continent africain et sa diaspora.

Si les articles présents sur ce site reflètent une démarche volontairement ouverte et pluraliste, leurs contenus n’engagent, bien évidemment, que leurs auteur-e-s. Tous les commentaires sont bienvenus. La rédaction se réserve toutefois le droit de les modérer : les propos injurieux, racistes, sexistes, homophobes, diffamatoires, à caractère pornographique, pédophile, ou contenant des incitations à la haine ne seront pas publiés.

Pour nous contacter : afriquesenlutte@gmail.com

Thèmes