samedi, 19 août 2017
 

La FIACAT et l’ACAT Burundi demandent la libération immédiate de Germain Rukuki

Jeudi 13 juillet 2017, Monsieur Germain Rukuki, ancien responsable financier de l’ACAT Burundi, a été arrêté arbitrairement par des éléments du Service national des Renseignements (SNR) à son domicile. Il a comparu devant un juge le 1er aout 2017 et (...)

En savoir plus »
 

Pourquoi il est urgent de sortir le Burundi de l’impasse

La Fédération internationale des ligues des droits de l’homme dénonce la passivité des Nations unies et de l’Union africaine face à l’instauration d’une dictature criminelle. Deux ans après le déclenchement de la crise au Burundi, la situation est loin (...)

En savoir plus »
 

Burundi : Deux ans déjà que les radios indépendantes ont été réduites au silence

Voilà deux ans que les radios indépendantes n’émettent plus au Burundi, pays noir au Classement de la liberté de la presse de RSF. Alors qu’il continue à harceler et persécuter les journalistes qui osent le critiquer, le gouvernement de Pierre (...)

En savoir plus »
 

Le Conseil de sécurité de l’ONU devrait imposer des sanctions ciblées contre des responsables burundais

Monsieur l’Ambassadeur, Madame l’Ambassadrice, Nous soussignées, organisations non gouvernementales internationales et burundaises, vous écrivons pour exhorter le Conseil de sécurité des Nations Unies à imposer des sanctions ciblées contre les (...)

En savoir plus »
 

Déclaration du CNDD sur la vague d’arrestations en cours au Sud du BURUNDI

Le parti CNDD informe la communauté nationale et internationale qu’une vague d’arrestations de ses militants politiques est en cours dans les provinces du Sud du pays à savoir Bururi, Rumonge, Makamba. Les faits 1. En effet, depuis longtemps, un (...)

En savoir plus »
 

Burundi : devoir de prévenir et de protéger

Burundi : devoir de prévenir et de protéger. Que les leçons de l’échec de la communauté internationale au Rwanda en 1994 servent à prévenir le pire au Burundi ! Comment expliquer l’incapacité de la communauté internationale à agir aujourd’hui au Burundi (...)

En savoir plus »
 

Burundi : Une politique génocidaire

Les accords d’Arusha signés en 2000 avaient permis au Burundi, petit État d’Afrique centrale, de sortir d’une guerre civile de dix ans. Ces accords prévoyaient un équilibre entre les Hutu et les Tutsi dans les principaux organes dirigeants du pays et (...)

En savoir plus »
 

Nouveau tour de vis du gouvernement burundais à l’encontre de la presse

En l’espace de deux jours, les autorités burundaises ont procédé à un véritable coup de force, arrêtant des journalistes et censurant plusieurs médias. Le 24 octobre 2016, une ordonnance signée par le ministre de l’Intérieur et de la Formation (...)

En savoir plus »
 

Burundi : Cela fait bientôt 100 jours que Jean Bigirimana a disparu

Cela fera bientôt 100 jours que Jean Bigirimana, collaborateur d’Iwacu et d’Infos Grands Lacs, a disparu au Burundi. Il a été vu pour la dernière fois le 22 juillet, à Muramvya, alors qu’il était arrêté par des agents du service de renseignement. Nous (...)

En savoir plus »
 

Burundi : Suspension provisoire des associations qui seraient "de nature à perturber l’ordre de l’Etat"Suspension provisoire des associations qui seraient "de nature à perturber l’ordre de l’Etat"

En l’espace de deux jours, les autorités burundaises ont procédé à un véritable coup de force, arrêtant des journalistes et censurant plusieurs médias. Le 24 octobre 2016, une ordonnance signée par le ministre de l’Intérieur et de la Formation (...)

En savoir plus »
 

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70

 
A propos de Afriques en Lutte

Afriques en lutte est un collectif de militant(e)s anticapitalistes membres ou non de plusieurs organisations politiques. Ce site présente les articles parus dans le bulletin (envoi gratuit sur simple demande) ou d’autres publications amies. Notre objectif est de diffuser, à partir d’un point de vue militant, un maximum d’informations (politiques, économiques, sociales et culturelles) sur le continent africain et sa diaspora.

Si les articles présents sur ce site reflètent une démarche volontairement ouverte et pluraliste, leurs contenus n’engagent, bien évidemment, que leurs auteur-e-s. Tous les commentaires sont bienvenus. La rédaction se réserve toutefois le droit de les modérer : les propos injurieux, racistes, sexistes, homophobes, diffamatoires, à caractère pornographique, pédophile, ou contenant des incitations à la haine ne seront pas publiés.

Pour nous contacter : afriquesenlutte@gmail.com

Thèmes