lundi, 19 novembre 2018
 

Cameroun  : une « élection » pour conforter l’autocrate Paul Biya

Retour sur une élection bidon, destinée à maintenir au pouvoir un autocrate responsable d’une des crises parmi les plus graves qu’ait connues le pays. À 85 ans et après pas loin de 36 ans de pouvoir, Paul Biya brigue un nouveau mandat  : le septième  (...)

En savoir plus »
 

CAMEROUN : vers une élection inutile

Déclaration de la Commission Afrique du Parti de Gauche Biya 85 ans, assuré du soutien de la France, se représente à nouveau à l’élection présidentielle après 35 années de règne ! 35 ans de non-décision dont 5 passés à l’étranger au point que l’on peut se (...)

En savoir plus »
 

Cameroun. Violence meurtrière dans les régions anglophones

* Escalade de la violence caractérisée par des homicides aveugles et des déplacements de grande ampleur * Les forces de sécurité ont détruit des villages et torturé au moins 23 personnes, dont des mineurs, pour leur extorquer des « aveux » * Des (...)

En savoir plus »
 

Cameroun-Casses sauvages à Douala : le Manidem tire la sonnette d’alarme

Le comité de réorganisation du Manidem exige un relogement sans condition. Depuis deux semaines, le Manidem dit constater que le gouvernement et ceux qui peuvent compter sur son appui ont repris les opérations de casse sauvage de centaines de (...)

En savoir plus »
 

Cameroon : a Marxist approach to the national crisis

Ten years ago the economic crisis broke loose. The lives of many young people and working people were turned upside down. In order to maintain the profits of the economic elite, a bolder neoliberal policy was adopted. Even where there is now a (...)

En savoir plus »
 

Damming Cameroon

Cameroon’s government is touting the construction of three new dams along the Sanaga River and its tributaries as a way to increase hydro-electric generation as part of the country’s ambitious plans to become an emerging economy by 2035. The river (...)

En savoir plus »
 

CAMEROUN : PAUL BIYA 35 ans de règne à 85 ans ça suffit

Cameroun élections 2018 : PAUL BIYA NE QUITTERA JAMAIS LE POUVOIR PAR LES URNES ! L’union sacrée contre cette évidence n’est plus seulement le combat pour la préservation du peu de liberté acquise de haute lutte et au prix du sang depuis l’avènement (...)

En savoir plus »
 

Le correspondant camerounais de RFI Ahmed Abba doit recouvrer la liberté

Le comité de soutien de Ahmed Abba, coordonné par Reporter sans frontières (RSF), et réunissant plus de 35 organisations, amis et confrères, appelle à la libération du correspondant de Radio France Internationale (RFI) en langue haoussa au Cameroun, (...)

En savoir plus »
 

Cameroun- Lettre de Patrice Nganang depuis les cellules de la police judiciaire

L’aube d’une nouvelle République L’écriture est fondée sur la Liberté, le courage et l’honnêteté. Elle est l’usage de l’alphabet pour faire sens. Et pourtant jamais cette définition de mon activité ne s’est imposée à moi que durant ces moments de mon (...)

En savoir plus »
 

Cameroun : aux sources de la ’crise anglophone’

La question anglophone est le fruit de la négation des aspirations de la population qui plonge ses racines dans l’histoire colonial du pays et va être exacerbée par la politique du pouvoir en place. Défaite lors de la première guerre mondiale, (...)

En savoir plus »
 

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ...

 
A propos de Afriques en Lutte

Afriques en lutte est un collectif de militant(e)s anticapitalistes membres ou non de plusieurs organisations politiques. Ce site présente les articles parus dans le bulletin (envoi gratuit sur simple demande) ou d’autres publications amies. Notre objectif est de diffuser, à partir d’un point de vue militant, un maximum d’informations (politiques, économiques, sociales et culturelles) sur le continent africain et sa diaspora.

Si les articles présents sur ce site reflètent une démarche volontairement ouverte et pluraliste, leurs contenus n’engagent, bien évidemment, que leurs auteur-e-s. Tous les commentaires sont bienvenus. La rédaction se réserve toutefois le droit de les modérer : les propos injurieux, racistes, sexistes, homophobes, diffamatoires, à caractère pornographique, pédophile, ou contenant des incitations à la haine ne seront pas publiés.

Pour nous contacter : afriquesenlutte@gmail.com

Fils de nouvelles RSS
Thèmes