jeudi, 21 novembre 2019
 

CAMEROUN : 5 ans de prison pour homosexualité présumée . LIBEREZ LES !

Francky (20 ans) et Jonas (19 ans) ont été condamnés, le 22 novembre 2011 à 5 ans de prison et 200 000 FCFA d’amende pour pratique homosexuelle présumée, à Yaoundé au Cameroun. Ils sont incarcérés et nous souhaitons leur relaxe.

Ils purgent actuellement une peine de prison en raison de leur orientation sexuelle réelle ou présumée. Ils risquent donc de subir des agressions homophobes et d’autres mauvais traitements. Les prisonniers souffrent également de la surpopulation, de la précarité des installations sanitaires et du manque de nourriture. L’état Camerounais veut renforcer les lois homophobes pour aller jusqu’ à des peines de 15 ans de prison. Nous pensons que l’état français est responsable de la situation économique et sociale au Cameroun.

Nous invitons tous les militants LBGTQI & autres personnes à se mobiliser comme ils le souhaitent/peuvent pour soutenir Francky et Jonas, ainsi que les autres inculpés.

Vous pouvez :

Ecrire par courrier Appeller l’ Ambassade de France à Yaoundé : 00 (237) 22.22.79.00

Signer la pétion à l’adresse URL suivante : http://www.change.org/petitions/dem... ? utm_source=social_media&utm_medium=facebook_cause&utm_content=petition&utm_campaign=en_usa_lgbt&utm_term=Cameroon
- Gay-Arrested_Cameroonian-Government

 
A propos de Afriques en Lutte

Afriques en lutte est un collectif de militant(e)s anticapitalistes membres ou non de plusieurs organisations politiques. Ce site présente les articles parus dans le bulletin (envoi gratuit sur simple demande) ou d’autres publications amies. Notre objectif est de diffuser, à partir d’un point de vue militant, un maximum d’informations (politiques, économiques, sociales et culturelles) sur le continent africain et sa diaspora.

Si les articles présents sur ce site reflètent une démarche volontairement ouverte et pluraliste, leurs contenus n’engagent, bien évidemment, que leurs auteur-e-s. Tous les commentaires sont bienvenus. La rédaction se réserve toutefois le droit de les modérer : les propos injurieux, racistes, sexistes, homophobes, diffamatoires, à caractère pornographique, pédophile, ou contenant des incitations à la haine ne seront pas publiés.

Pour nous contacter : afriquesenlutte@gmail.com

Fils de nouvelles RSS
Thèmes