jeudi, 22 août 2019
 

Cameroun : Arrestation d’enseignants syndicalistes

Le Syndicat national unitaire des instituteurs et des professeurs des écoles normales - SNUIPEN dénonce vigoureusement l’arrestation brutale de cinq (05) de ses membres, ce jour du 10 novembre 2011, aux environs de 12 heures, devant les services du Premier Ministre.

Il s’agit des camarades :

MESSANGA Ngono Thomas, de Yaoundé ; TCHATCHAH Paul, de Bafoussam ; VOGMO Mathias, de Bafousam ; KOUNG Charles, de Yaoundé ; TCHANKO Moise, de Bafang.

Réunis au sein de leur COMITÉ D’INTÉGRATION 2011, une marche qui devait se clôturer par un sit-in devant les services du PREMIER Ministre a été programmée ce 10/11/2011. Ce mouvement en effet rentre dans les actions de revendications exigeant l’intégration sans restriction de tous les instituteurs contractuels dans la fonction publique de l’Etat, comme fonctionnaires.

Aussi, comme prévu, plus d’une centaine de participants se sont retrouvés devant le Ministère de l’Education de Base-MINEBUB.

A 11 heures, la marche a débuté. Les manifestants se sont dirigés vers le Ministère de la Fonction Publique, ensuite ils ont convergé vers le Ministère des Enseignements Secondaires- l’immmeuble rose-la BEAC pour attérir devant les services du Premier Ministre, lieu du sit-in.

Pendant que le sit-in prenait corps, plusieurs cars pleins de la police, ont encerclé les grévistes et déversé sur eux, un essaims de policiers armés de matraques et autres objets contondants.

Brutalement,ils ont dispersé les manifestants, déchiré la banderolle de revendication, et arreté les cinq (05) camarades-leaders sus cités. Actuellement, dans des conditions bestiales, ils sont séquestrés dans les cellules infectes du Commissariat central n°1 de Yaoundé. Le sort qui leur est reservé est encore pour le moment inconnu. Voila encore une preuve de plus de la propension des pouvoirs publics camerounais à violer avec constance des libertés pourtant prévues dans les textes, et clamées dans un pays prétendu de "paix".

Le SNUIPEN, exige la libération immédiate de ses membres et sollicite à cet effet la solidarité de TOUS !

Fait à Yaoundé, le 10 novembre 2011.

Pour le SNUIPEN, ZE Joseph, Secrétaire général

 
A propos de Afriques en Lutte

Afriques en lutte est un collectif de militant(e)s anticapitalistes membres ou non de plusieurs organisations politiques. Ce site présente les articles parus dans le bulletin (envoi gratuit sur simple demande) ou d’autres publications amies. Notre objectif est de diffuser, à partir d’un point de vue militant, un maximum d’informations (politiques, économiques, sociales et culturelles) sur le continent africain et sa diaspora.

Si les articles présents sur ce site reflètent une démarche volontairement ouverte et pluraliste, leurs contenus n’engagent, bien évidemment, que leurs auteur-e-s. Tous les commentaires sont bienvenus. La rédaction se réserve toutefois le droit de les modérer : les propos injurieux, racistes, sexistes, homophobes, diffamatoires, à caractère pornographique, pédophile, ou contenant des incitations à la haine ne seront pas publiés.

Pour nous contacter : afriquesenlutte@gmail.com

Fils de nouvelles RSS
Thèmes