vendredi, 20 septembre 2019
 

Cameroun - Campagne électorale : Le Manidem prépare une vaste croisade contre le Rdpc

Au sein de ce parti, on ne se cache plus pour dire que l’ennemi à abattre le 30 septembre prochain, c’est le Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc).

Dans le cadre du double scrutin qui profile à l’horizon, le Mouvement africain pour la nouvelle indépendance et la démocratie (Manidem) n’est pas engagé dans toutes les circonscriptions électorales du triangle national. Mais, le parti actuellement dirigé par Abanda Kpama compte se déployer durant l’opération de charme des électeurs dans tous les coins et recoins du pays, « que le parti y ait présenté de candidat ou pas ». L’objectif de ce fort déploiement étant selon un cadre du Manidem, de battre campagne contre le Rdpc. Rencontré ce vendredi 16 Août 2013 au siège du parti au lieu dit carrefour « Tif » à Douala, Guillaume Nanga, coordonnateur à l’organisation de cette formation politique indique à haute voix que « l’adversaire c’est le Rdpc ». « Nous avons pour adversaire le Rdpc », notifie-t-il de prime abord. Par la suite, celui qui a en charge la stratégie de campagne de ce parti révèle que

« le Manidem va se préparer par rapport au bilan globalement négatif du Rpdc dans toutes les localités ».

Visiblement très choqué par rapport à ce constat, il fait une annonce de taille. A savoir que « le Manidem soutiendra l’opposition partout où il ne présentera pas de candidats que ce soit aux législatives qu’aux municipales ». Au-delà d’un simple soutien de l’opposition, Guillaume Nanga qualifie l’opération de déstabilisation du parti au pouvoir en gestation, de « guerre sainte ». « Nous nous préparons à lancer une Djihad électorale contre le Rdpc », insiste-t-il.

Bien que le Manidem passe en ce moment au crible les localités où le Rdpc est sorti vainqueur à l’issue de la mandature et de la législature qui tirent à leur fin, il ne perd tout de même pas de vue qu’il aura aussi sa propre carte à jouer au double scrutin à venir. C’est pourquoi, la campagne électorale est déjà le menu central des réunions qui se multiplient dans ce parti. « Nous multiplions en ce moment des réunions pour mettre sur pied notre stratégie de campagne », indique Guillaume Nanga non sans avoir mentionné l’exhortation faite auprès des populations pour les amener à retirer leurs cartes d’électeurs. La conduite finale à tenir dans les rangs du Manidem a sans doute été dévoilée à l’issue d’une réunion du bureau politique qui s’est tenue le weekend écoulé à Yaoundé.

Vivien Tonfack

Source : http://www.lanouvelleexpression.info

 
A propos de Afriques en Lutte

Afriques en lutte est un collectif de militant(e)s anticapitalistes membres ou non de plusieurs organisations politiques. Ce site présente les articles parus dans le bulletin (envoi gratuit sur simple demande) ou d’autres publications amies. Notre objectif est de diffuser, à partir d’un point de vue militant, un maximum d’informations (politiques, économiques, sociales et culturelles) sur le continent africain et sa diaspora.

Si les articles présents sur ce site reflètent une démarche volontairement ouverte et pluraliste, leurs contenus n’engagent, bien évidemment, que leurs auteur-e-s. Tous les commentaires sont bienvenus. La rédaction se réserve toutefois le droit de les modérer : les propos injurieux, racistes, sexistes, homophobes, diffamatoires, à caractère pornographique, pédophile, ou contenant des incitations à la haine ne seront pas publiés.

Pour nous contacter : afriquesenlutte@gmail.com

Fils de nouvelles RSS
Thèmes