lundi, 23 octobre 2017
 

Cameroun : La terre de la discorde

Le Centre pour l’Environnement et le Développement (CED) vient de publier un rapport intitulé : LE TREIZIEME TRAVAIL D’HERAKLES ? Etude sur la concession foncière de la SGSOC dans la région du Sud-Ouest Cameroun.

A partir du cas de la société SGSOC, société ayant reçu une concession pour l’exploitation du palmier à huile dans le Sud-Ouest du Cameroun, le rapport présente les problèmes auxquels sont exposés les communautés, l’environnement, et l’ensemble de la communauté nationale dans le cadre de projets de grandes plantations industrielles. Les conclusions tirées de cette étude de cas sont valables pour les autres les concessions foncières déjà exploitées ou récemment attribuées au Cameroun.

L’investisseur, SG Sustainable Oils Cameroon PLC (SGSOC), a signé un contrat avec le gouvernement camerounais le 17 septembre 2009 pour la création d’une grande plantation industrielle de palmiers à huile et d’une raffinerie. La société a obtenu des droits sur une superficie de 73.086 hectares dans les départements du Ndian et du Koupe-Manengouba au sud-ouest du Cameroun par un bail foncier de 99 ans.

Cette concession soulève entre autres problèmes, l’Etude d’impact environnemental en deçà de la réalité, le Non respect des principes d’équateurs et du RSPO pour la production durable d’huile de palme, les droits octroyés à l’entreprise par la convention, la compétence du ministère signataire de la convention, la durée du contrat et le loyer annuel de la terre.

Selon Brendan Schwartz, co-auteur de l’étude, « Le rapport est un appel à la prudence dans l’attribution des concessions à grande échelle au Cameroun. Mal conduits, ces projets peuvent se transformer en hypothèques durables pour le développement. Les tendances actuellement observées montrent qu’ils rapportent finalement bien peu de revenus à l’Etat et aux communautés, créent parfois moins d’emplois qu’ils détruisent, et imposent des restrictions à l’accès des populations à la terre et aux ressources, principaux moyens de subsistance des communautés rurales ».

Ledit va être présenté à l’opinion publique et à la presse nationale et internationale le mardi 14 février 2012 à Yaoundé.

Télécharger le PDF en Français ou en Anglais

Source : http://www.cedcameroun.org

 
A propos de Afriques en Lutte

Afriques en lutte est un collectif de militant(e)s anticapitalistes membres ou non de plusieurs organisations politiques. Ce site présente les articles parus dans le bulletin (envoi gratuit sur simple demande) ou d’autres publications amies. Notre objectif est de diffuser, à partir d’un point de vue militant, un maximum d’informations (politiques, économiques, sociales et culturelles) sur le continent africain et sa diaspora.

Si les articles présents sur ce site reflètent une démarche volontairement ouverte et pluraliste, leurs contenus n’engagent, bien évidemment, que leurs auteur-e-s. Tous les commentaires sont bienvenus. La rédaction se réserve toutefois le droit de les modérer : les propos injurieux, racistes, sexistes, homophobes, diffamatoires, à caractère pornographique, pédophile, ou contenant des incitations à la haine ne seront pas publiés.

Pour nous contacter : afriquesenlutte@gmail.com

Thèmes