vendredi, 20 octobre 2017
 

CAMEROUN : le bandit de grand chemin portait une cravate !

Le climat de peur est le meilleur, allié des dictatures. Biya et son gouvernement l’ont bien compris mais pour ne pas attirer trop l’attention de l’opinion publique internationale, ils utilisent une méthode simple : Tous les citoyens qui sont soit en opposition au régime soit tombés en disgrâce peuvent se retrouver du jour au lendemain dans les geôles du pouvoir.

L’idée n’est donc pas de procéder à des arrestations massives, mais plutôt à travers des exemples faire comprendre qu’aucun citoyen n’est à l’abri. Pas plus les caciques du régime qui peuvent être accusés de corruption dans le cadre de l’opération anti-corruption Epervier, que les militants de l’opposition qui peuvent être accusé de vol ou de sédition.

Ainsi Joe de Vinci Kameni dit Joe la conscience avait été arrêté et jeté en prison pour avoir participé activement aux mobilisations contre le changement de constitution en 2008.

Aujourd’hui c’est Enoh Meyomesse président de l’Association nationale des écrivains camerounais, il est aussi connu pour être un oppositionnel à Biya. Il a été arrêté lors de son retour de Singapour pour des motifs aussi multiples que farfelus, tentative de coup d’état, puis pour braquage à main armé et maintenant vol d’or.

On est bien loin des discours de rassemblement prononcé par Biya lors de son investiture après la farce électorale des dernières présidentielles.

S’il y a bien un bandit de grand chemin au Cameroun, il se trouve à la tête du pays, les enquêtes des biens mal acquis ne disent pas autre chose.

Paul Martial

1 commentaire
  • CAMEROUN : le bandit de grand chemin portait une cravate ! 31 janvier 2012 19:20, par Tankeu Emile

    Le Cameroun actuellement en Afrique compte parmi les meilleurs pays où la démocratie trouve ses marques et où grâce à la détermination de son président Paul Biya la paix, la stabilité politique et la liberté règnent ; Donc laissez nous les mensonges que vous divulguez. Le Cameroun vient d’être reconnu par la RSF comme étant en nette progression en matière de liberté d’expression.

 
A propos de Afriques en Lutte

Afriques en lutte est un collectif de militant(e)s anticapitalistes membres ou non de plusieurs organisations politiques. Ce site présente les articles parus dans le bulletin (envoi gratuit sur simple demande) ou d’autres publications amies. Notre objectif est de diffuser, à partir d’un point de vue militant, un maximum d’informations (politiques, économiques, sociales et culturelles) sur le continent africain et sa diaspora.

Si les articles présents sur ce site reflètent une démarche volontairement ouverte et pluraliste, leurs contenus n’engagent, bien évidemment, que leurs auteur-e-s. Tous les commentaires sont bienvenus. La rédaction se réserve toutefois le droit de les modérer : les propos injurieux, racistes, sexistes, homophobes, diffamatoires, à caractère pornographique, pédophile, ou contenant des incitations à la haine ne seront pas publiés.

Pour nous contacter : afriquesenlutte@gmail.com

Thèmes