vendredi, 23 août 2019
 

Cameroun : Rejet de candidature : Ekanè Anicet évoque un complot d’Etat

Le candidat du mouvement africain pour la nouvelle indépendance et la démocratie (Manidem) dit avoir rempli toutes les conditions pour être retenu pour la présidentielle. Et accuse Elecam d’intelligence avec le pouvoir.

« Est déclarée irrecevable la candidature de M. Ekanè Anicet Georges, à l’élection présidentielle du 9 octobre 2011, déposée auprès de la délégation régionale Elecam pour le Littoral en date du 3 septembre 2011 à 15h50’, pour défaut de présentation de certificat d’imposition ». C’est par cette décision N°053/Elecam/Ce du 9 septembre 2011 que Samuel Fonkam Azu’u, président du conseil électoral disqualifie le candidat du mouvement africain pour la nouvelle indépendance et la démocratie (Manidem) à la présidentielle de 2011.

Au cours de la conférence de presse organisée hier mardi 13 septembre 2011 au siège du parti à Douala, le candidat recalé du Manidem dit avoir rempli toutes les conditions requises pour être retenu. D’après Paulin Hilela Matug, porte-parole du « candidat » Ekanè, « sur le plan juridique, le motif invoqué par Elecam est la non présentation du certificat d’imposition. Il se trouve que le certificat d’imposition est délivré à ceux des candidats assujettis au paiement de l’Irpp (impôt sur le revenu des personnes physiques, Ndlr). Anicet Ekanè a présenté un certificat de non-imposition conforme, délivré par l’inspection régionale des impôts du Littoral. Ce qui prouve qu’il n’est pas assujetti au paiement de l’Irpp ».

Tout en présentant les documents plaidant en sa faveur notamment le certificat de non-imposition délivré par Benoît Ananga, chef de centre régional des impôts du Littoral a.i., lequel stipule que « M. Ekanè Anicet, Cni N° 108726384 délivrée le 19/10/2007 Lt 01 n’est pas assujeti à l’Irpp dans nos fichiers », le Manidem fait le procès d’Elecam. « Les réserves que nous avons émises sur Elecam se confirment. Elecam subit des pressions politiques et n’arrive pas à jouer son rôle. Les ennemis du Manidem tapis dans différents cercles du pouvoir, essaient d’exclure notre parti. Des centaines de milliers de camerounais acquis aux idéaux du Manidem attendent notre parti jouer un rôle central dans l’avenir du Kamerun ». Ekanè Anicet poursuit. « Nos compatriotes savent que le Manidem est la seule garantie pour le changement dans notre pays. Ces compatriotes n’accepteront jamais que le Manidem soit écarté de l’élection présidentielle. Nous ne cèderons pas à l’intimidation et à la provocation d’Elecam ».

En attendant le verdict final de la Cour suprême, la tension monte au sein des états majors de tous les autres candidats récalés. Le fauteuil présidentiel de plus en plus loin pour le candidat du Manidem.

Etame Kouoh

Source : http://cameroonvoice.com

 
A propos de Afriques en Lutte

Afriques en lutte est un collectif de militant(e)s anticapitalistes membres ou non de plusieurs organisations politiques. Ce site présente les articles parus dans le bulletin (envoi gratuit sur simple demande) ou d’autres publications amies. Notre objectif est de diffuser, à partir d’un point de vue militant, un maximum d’informations (politiques, économiques, sociales et culturelles) sur le continent africain et sa diaspora.

Si les articles présents sur ce site reflètent une démarche volontairement ouverte et pluraliste, leurs contenus n’engagent, bien évidemment, que leurs auteur-e-s. Tous les commentaires sont bienvenus. La rédaction se réserve toutefois le droit de les modérer : les propos injurieux, racistes, sexistes, homophobes, diffamatoires, à caractère pornographique, pédophile, ou contenant des incitations à la haine ne seront pas publiés.

Pour nous contacter : afriquesenlutte@gmail.com

Fils de nouvelles RSS
Thèmes