vendredi, 19 avril 2019
 

Lettre à Monsieur le président de la République du Cameroun par Joe la conscience

« Votre tentative d’achat de conscience des artistes musiciens camerounais »

Monsieur, Je viens par présente, dénoncer avec la dernière énergie votre énième opération d’achat de la conscience d’une portion du peuple camerounais, à savoir les artistes musiciens, à l’occasion de la journée mondiale de la musique.

En effet monsieur le président, c’est avec un choc effroyable que j’ai constaté aux infos du 22 Mai, la publication d’une motion de soutien des artistes musiciens camerounais, vous demandant de vous porter candidat à votre propre succession, lors des prochaines présidentielles. C’est tout simplement incroyable de voir jusqu’à quel niveau vos conseillers en communication politique et vous-même, pouvez pousser le bouchon de l’hypocrisie du sadisme et même du machiavélisme dont vous êtes l’un des grands adeptes connus. Même si je peux comprendre votre désir insatiable de vous éterniser au pouvoir, comme étant la seule possibilité pour vous d’échapper à la justice de demain, je ne comprend pas cette détermination que vous semblez avoir à mettre le Cameroun dans une faillite totale et globale après votre départ, suite aux nombreux génocides économique dont vous êtes à l’origine depuis votre accession à la magistrature suprême, et j’en veux pour preuve l’exemple le plus récent, à savoir : votre fameux : « Appel Du Peuple » qui est rendu au 4eme volume et dont vos griots s’activent dangereusement à la confection du 5eme, ce qui les a sans doute amené à jeter leur dévolu sur les artistes musiciens à l’occasion de la journée mondiale de la musique.

Monsieur le président, je n’ai rien, mais alors vraiment rien contre vos stratégies bien connues en matière de banditisme politique : Seulement, du fait de votre myopie politique à vous et vos collaborateurs, un dangereux amalgame est en train de se faire, et c’est le suivant : Le supposé : « Appel des artistes a votre candidature » doit être ré intitulé comme étant : « L’appel de quelques artistes a la candidature de Paul Biya », car les 200 artistes dont il est question ici ne représentent qu’une infime partie des musiciens camerounais qui se comptent par milliers, et pire encore je suis artiste musicien membre de la CMC et je ne me reconnais pas dans cette mégalomanie.

Pour un gouvernement comme le votre dont la politique culturelle et surtout musicale, s’agissant de la gestion du droit d’auteurs de la production evennementielle (construction des salles de spectacles) promotion des jeunes talents diffusion de la musique camerounaise est un échec fracassant, comment pouvez vous avoir le toupet de vous présenter en parrain des artistes musiciens dont le sort ne vous a jamais inquiété jusqu’à ce jour du 21 juin 2011 , et ce dans le but bien calculé de les obligés à pondre cet « appel des artiste » à votre candidature à la prochaine présidentielle.

Il est pourtant très facile au vu de la merde que vous avez aidé à entretenir dans le droit d’auteur camerounais jusqu’à ce jour, notamment avec ces monstres nommés Tutu Muna et Odile Ngaska que vous avez fabriqué que le bien être de l’artiste musicien camerounais est bel et bien votre dernier souci, sauf lorsque vous avez besoin de leurs services pour venir jouer les saltimbanques et amuser la galerie lors des mega fêtes régulièrement organisées par votre parti qui excelle aujourd’hui dans notre pays en matière de gaspillage de l’argent publique, et c’est pourquoi pour les cadre de cette machine administrative appelée RDPC l’instrumentalisation et l’infantilisation de certains artistes à la conscience d’argile, dans le but d’apporter une innovation dans le prochain tome de votre « Appel du peuple » étant une nécessité absolue, l’occasion de la journée mondiale de la musique était la bienvenue. Seulement la réalité est tout le contraire, puisque tout observateur clairvoyant de la scène culturelle, musicale et politique camerounaise sais pertinemment qu’un artiste camerounais qui dit que : Paul Biya doit être réélu est un hypocrite mythomane, qui se ment à lui-même soit inconsciemment soit par insuffisance intellectuelle.

Dans cette lancée infernale de l’achat de conscience à tout vent, je ne serai pas surpris du tout de vous voir enrôler tout prochainement, les footballeurs camerounais des lion indomptables et même des clubs de notre championnat national totalement moribond, dans la mesure ou les victoires des lions que vous avez toujours récupéré vous manquent cruellement cette fois ci.

Monsieur le président, je voudrais ici attirer votre attention sur ceci que, vous êtes très mal conseillé car de mon point de vue en tant que chef immortel du grand parti état, vous n’aviez même pas besoin de faire tout ces gaspillages de l’argent du contribuable, puisque nous savons bien que vous serez non seulement candidat à la présidentielle bien que cette candidature soit rendue techniquement impossible par la faute de vos braqueurs de la constitution qui n’ont pas bien planifié le dernier hold up constitutionnel de Mars 2008 pour lequel des milliers de Camerounais furent massacrés par votre machine de répression, mais que vous en sortirez même vainqueur avec un score stalinien comme toujours. Seulement soyez en sure le moment venu, vous rendrez compte de cette gestion catastrophique, et n’allez pas vous imaginer que ce sont les petits pares choc constitutionnels que vous vous êtes prémunis lors de votre dernier emmerdement constitutionnel qui vous sauvera de la vindicte populaire.

Vous ne vous êtes jamais inquiété de la dérive obscénitaire vers laquelle la musique camerounaise est en train de glisser chaque jour un peu plus, force est d’ailleurs de constater que les artiste musiciens portes flambeau de ce nouveau style musical qui a fini par détruire la véritable musique camerounaise sont des habitués du palais, ou certain ont même été élevés à des distinctions, et fonction de représentation de certaines ONG du palais. Est-ce à dire que les enfants du palais ne subissent pas cette atteinte la pudeur et la dépravation des mœurs, et surtout l’incitation à la prostitution colportées par ces obscéniteurs de la chanson ? De grâce je pense plutôt que nous sommes en présence d’une conspiration d’abrutissement général de la jeunesse camerounaise désormais abandonnée à elle même dans l’alcoolisme et toutes les perversions qu’on voudrait faire passer aujourd’hui pour les normes sociétales au Cameroun, ceci dans le but d’emmener la jeunesse à oublier l’essentiel à savoir :

Le questionnement sur l’avenir politique du pays

Dans l’espoir que vous comprendrez monsieur que les artistes musiciens camerounais ne sont pas tous des affamés et assoiffés d’argent sale prêts à tout pour s’afficher aux côtés d’un dictateur sanguinaire et son épouse, je vous souhaite d’avoir enfin le courage de prendre votre retraite.

Fait à Loum le 23 mai 2011

Source : http://journalducameroun.com

1 commentaire
  • ambiguité morale 10 avril 2013 17:07

    on ne peut pas toujours convaincre les gensdu meilleur prenez patiente le temps epuisera les uns et les autres en beneficierons c est la vie

 
A propos de Afriques en Lutte

Afriques en lutte est un collectif de militant(e)s anticapitalistes membres ou non de plusieurs organisations politiques. Ce site présente les articles parus dans le bulletin (envoi gratuit sur simple demande) ou d’autres publications amies. Notre objectif est de diffuser, à partir d’un point de vue militant, un maximum d’informations (politiques, économiques, sociales et culturelles) sur le continent africain et sa diaspora.

Si les articles présents sur ce site reflètent une démarche volontairement ouverte et pluraliste, leurs contenus n’engagent, bien évidemment, que leurs auteur-e-s. Tous les commentaires sont bienvenus. La rédaction se réserve toutefois le droit de les modérer : les propos injurieux, racistes, sexistes, homophobes, diffamatoires, à caractère pornographique, pédophile, ou contenant des incitations à la haine ne seront pas publiés.

Pour nous contacter : afriquesenlutte@gmail.com

Fils de nouvelles RSS
Thèmes