mardi, 24 octobre 2017
 

Centrafrique : Zemio, des centaines de femmes seins nus protestent contre les violences

ZEMIO (LNC) — Depuis une semaine, comme nous l’annoncions dans une précédente publication, à Zemio et dans les environs, des affrontements entre les communautés musulmanes et chrétiennes font rage. Au dernier bilan, encore non exhaustif, déjà trois personnes tuées, et plus d’une dizaine de blessées. Plus 32 maisons de musulmans brûlées au village Bokou à 35 Kilomètres de Zémio. Les violences ont de nouveau repris les 18 et 19 novembre dernier. Cette semaine, les clashs inter-communautaires ont atteint la ville de Zemio, causant des dizaines de blessés. L’axe Zemio-Rafaï est embrasé par les clashs incessant.

Des milliers de personnes ont été contraintes de fuir leurs maisons pour trouver refuge auprès de la base militaire des ougandais et de celle du HCR.

COLERE DES FEMMES

Hier samedi, une manifestation inhabituelle a eu lieu dans les rues de Zemio. Une centaine de femmes a traversé la ville les seins nus pour protester contre les actuelles violences sectaires. Pour elles, manifester la poitrine nue attirera la malédiction sur les responsables de ces violences.

Eve Malonga

http://www.alwihdainfo.com

 
A propos de Afriques en Lutte

Afriques en lutte est un collectif de militant(e)s anticapitalistes membres ou non de plusieurs organisations politiques. Ce site présente les articles parus dans le bulletin (envoi gratuit sur simple demande) ou d’autres publications amies. Notre objectif est de diffuser, à partir d’un point de vue militant, un maximum d’informations (politiques, économiques, sociales et culturelles) sur le continent africain et sa diaspora.

Si les articles présents sur ce site reflètent une démarche volontairement ouverte et pluraliste, leurs contenus n’engagent, bien évidemment, que leurs auteur-e-s. Tous les commentaires sont bienvenus. La rédaction se réserve toutefois le droit de les modérer : les propos injurieux, racistes, sexistes, homophobes, diffamatoires, à caractère pornographique, pédophile, ou contenant des incitations à la haine ne seront pas publiés.

Pour nous contacter : afriquesenlutte@gmail.com

Thèmes