samedi, 25 novembre 2017
 

CONGO-B : Le syndicat étudiant MEEC appelle à la démission de Denis Sassou N’guesso

Chers étudiants et anciens de l’université Marien Ngouabi,

Chers activistes Congolais,

Vous savez bien que notre pays est depuis plus 32 ans aujourd’hui entre les mains d’un dictateur.

L’Université est aujourd’hui dans un coma. Malgré, notre clandestinité, nous sommes et serons les libérateurs de notre pays entre les mains de ces assassins.

En effet, chers étudiants et activistes, soyez déterminés. Le Congo n’est pas un patrimoine de Sassou et ses collaborateurs assassins ainsi que ses enfants voleurs.

La grève des étudiants continue et elle continuerait toujours jusqu’à la démission sans condition de Sassou Nguesso.

Malgré les intimidations faites aux étudiants, nous sommes déterminés à les chasser tous.

Le général Ndenguet de la DGPN et le Général Obara de la DGST sont les vrais criminels terroristes. Les vrais criminels terroristes sont à Brazzaville et non dans la région du Pool. Ils ont pris l’Université en otage.

Tous les Doyens de toutes les facultés sont totalement dans la corruption et le vol.

Nous voulons la libération de notre pays. Nous voulons que ces voleurs et assassins quittent le pouvoir.

La lutte va continuer pour libérer notre pays et barrer la route à l’avènement monarchique sassouiste de Denis Christel Sassou Nguesso.

Nous sommes organisés et mobilisés, nous sommes vivant pour libérer l’Université Marien Ngouabi et le Congo des mains des assassins.

Vive le MEEC ! Vive le Congo ! Vive la fin du régime sassouiste !

Fait en clandestinité le 26 juillet 2017

Nelson Apanga Président National du MEEC

 
A propos de Afriques en Lutte

Afriques en lutte est un collectif de militant(e)s anticapitalistes membres ou non de plusieurs organisations politiques. Ce site présente les articles parus dans le bulletin (envoi gratuit sur simple demande) ou d’autres publications amies. Notre objectif est de diffuser, à partir d’un point de vue militant, un maximum d’informations (politiques, économiques, sociales et culturelles) sur le continent africain et sa diaspora.

Si les articles présents sur ce site reflètent une démarche volontairement ouverte et pluraliste, leurs contenus n’engagent, bien évidemment, que leurs auteur-e-s. Tous les commentaires sont bienvenus. La rédaction se réserve toutefois le droit de les modérer : les propos injurieux, racistes, sexistes, homophobes, diffamatoires, à caractère pornographique, pédophile, ou contenant des incitations à la haine ne seront pas publiés.

Pour nous contacter : afriquesenlutte@gmail.com

Fils de nouvelles RSS
Thèmes