dimanche, 10 décembre 2017
 

Congo Kinshasa : la VSV exige la libération des prisonniers politiques

La Voix des Sans Voix (VSV) dénonce les menaces qui pèseraient sur certaines valeurs démocratiques en RDC, notamment la liberté d’expression et d’opinion. Dans son communiqué de presse publié jeudi 18 septembre, l’ONG congolaise des droits de l’homme exige la libération des détenus politiques membres de l’opposition pour décrisper le climat politique et favoriser la cohésion nationale.

« Nous avons demandé au chef de l’Etat, en sa qualité de magistrat suprême, de constater […] que les opposants Jean-Bertrand Ewanga, Diomi Ndangala, Bruno Kabangu, Eddy Kapend – ils sont bien nombreux – ne méritent pas d’être en prison », a affirmé Rostin Manketa, directeur exécutif adjoint de la VSV.

Ces personnalités méritent d’être plutôt en liberté, selon lui, « en vue d’apporter leur contribution à la cohésion nationale. »

 
A propos de Afriques en Lutte

Afriques en lutte est un collectif de militant(e)s anticapitalistes membres ou non de plusieurs organisations politiques. Ce site présente les articles parus dans le bulletin (envoi gratuit sur simple demande) ou d’autres publications amies. Notre objectif est de diffuser, à partir d’un point de vue militant, un maximum d’informations (politiques, économiques, sociales et culturelles) sur le continent africain et sa diaspora.

Si les articles présents sur ce site reflètent une démarche volontairement ouverte et pluraliste, leurs contenus n’engagent, bien évidemment, que leurs auteur-e-s. Tous les commentaires sont bienvenus. La rédaction se réserve toutefois le droit de les modérer : les propos injurieux, racistes, sexistes, homophobes, diffamatoires, à caractère pornographique, pédophile, ou contenant des incitations à la haine ne seront pas publiés.

Pour nous contacter : afriquesenlutte@gmail.com

Thèmes