samedi, 16 décembre 2017
 

Enlèvement de Francis Omekongo, concepteur du logo du mouvement Filimbi

URGENT : Francis Omekongo, alias Baguera, concepteur de ce logo du mouvement Filimbi ) a été enlevé samedi 4 avril à Kinshasa à son lieu de travail. Omekongo, 25 ans, diplômé de l’Académie des Beaux Arts (communication visuelle), avait tout simplement remporté le concours organisé pour la conception du logo de Filimbi.

Des hommes armés et en civil l’ont brièvement interrogé à son bureau à l’agence de conseil en communication ALTESS où il est consultant, avant de l’emmener manu militari à bord d’un véhicule sans immatriculation. Sa famille, ses collègues et ses amis n’ont pas de ses nouvelles.

Dans le meilleur des cas (car tout est possible dans ce pays, rappelez-vous Chebeya et Bazana !), il rejoint ainsi la liste des jeunes activistes détenus au secret depuis le 15 mars dernier, et dont on est toujours sans nouvelles à ce jour : notre camarade Fred Bauma, l’activiste Sylvain Saluseke de Filimbi, et l’informaticien Yves Makwambala. Jusqu’où les autorités sont-elles déterminées à aller pour museler la voix de la jeunesse Congolaise, qui n’aspire qu’à un changement positif dans son pays, et qui n’use que de la non-violence ?

Une chose est sûre : notre détermination est plus forte, et si les autorités veulent d’un bras de fer avec la jeunesse Congolaise, qui pensez-vous qu’il l’emportera ?

Source : mouvement Lucha, 07.04.15

 
A propos de Afriques en Lutte

Afriques en lutte est un collectif de militant(e)s anticapitalistes membres ou non de plusieurs organisations politiques. Ce site présente les articles parus dans le bulletin (envoi gratuit sur simple demande) ou d’autres publications amies. Notre objectif est de diffuser, à partir d’un point de vue militant, un maximum d’informations (politiques, économiques, sociales et culturelles) sur le continent africain et sa diaspora.

Si les articles présents sur ce site reflètent une démarche volontairement ouverte et pluraliste, leurs contenus n’engagent, bien évidemment, que leurs auteur-e-s. Tous les commentaires sont bienvenus. La rédaction se réserve toutefois le droit de les modérer : les propos injurieux, racistes, sexistes, homophobes, diffamatoires, à caractère pornographique, pédophile, ou contenant des incitations à la haine ne seront pas publiés.

Pour nous contacter : afriquesenlutte@gmail.com

Thèmes