samedi, 21 octobre 2017
 

RDC - 17 janvier 1961 : Assassinat de Patrice Lumumba

Les Documentaires Afros / "Afro-Documentaries" rendent hommage au leader de l’indépendance congolaise qui est également l’une des figures historiques de la lutte pour l’émancipation du continent africain.

Patrice Emery Lumumba est né à Onalua dans l’actuelle République Démocratique du Congo. Il suit ses premiers enseignements auprès de missionnaires dirigeant une école catholique ayant pour vocation de former de futurs clercs ou travailleurs manuels. Il rejoint ensuite l’administration d’une société minière de la province su Sud-Kivu pour laquelle il travaille jusqu’en 1945 puis il devient journaliste.

Il rejoint l’équipe d’un journal local de Kinshasa (Léopoldville, à l’époque), puis change radicalement de voie après 1955. C’est à cette date qu’il créé une association, baptisée APIC (Association du Personnel Indigène de la Colonie). A travers cette dernière, Lumumba se fera l’écho de revendications qui visaient à améliorer la situation et le train de vie des Congolais. A contre-courant des mouvements indépendantistes de l’époque qui réclament une scission immédiate, Patrice Lumumba et l’APIC réclament une amélioration du système colonial ainsi qu’une meilleure gestion du système d’enseignement Congolais.

Trois ans plus tard, Lumumba est invité en Europe à l’occasion de l’Exposition Universelle de Bruxelles. Furieux de l’imagerie paternaliste véhiculée par la Belgique à l’encontre de sa colonie congolaise, Patrice Lumumba réagit, dès son retour au Congo, en fondant le MNC (Mouvement National Congolais). C’est après l’épisode de la Conférence panafricaine d’Accra qu’il revendiquera ouvertement l’indépendance du pays. Dès que ces premières revendications se diffusèrent, Lumumba eût maille à partir avec la justice coloniale belge qui n’aura ensuite de cesse de vouloir l’arrêter.

Toutefois, il assistera à l’indépendance du pays proclamée, à la surprise générale, en 1960. Lors de la cérémonie commémorant l’indépendance le 30 juin de la même année, Lumumba - élu premier ministre depuis une semaine - fustige avec virulence les excès de la politique coloniale exercée depuis 1885. Les tensions entre Lumumba et le président Joseph Kasa-Vubu sont à leur paroxysme, chacun essayant d’évincer l’autre du pouvoir politique.

L’action internationale tente également d’intervenir au Congo et de s’imposer entre la Belgique et les troupes de Kasa-Vubu d’une part, et les partisans de Lumumba d’autre part. Peu de temps après, un coup d’état (probablement fomenté avec l’aide de la CIA) éclate. Joseph Désiré Mobutu accéde ainsi au pouvoir. Assigné à résidence, Lumumba s’enfuit mais est rattrapé trois jours plus tard. Livré à Moise Tshombe, alors gouverneur du Katanga, Lumumba est torturé avant d’être assassiné le 17 janvier 1961 à l’âge de 35 ans.

 
A propos de Afriques en Lutte

Afriques en lutte est un collectif de militant(e)s anticapitalistes membres ou non de plusieurs organisations politiques. Ce site présente les articles parus dans le bulletin (envoi gratuit sur simple demande) ou d’autres publications amies. Notre objectif est de diffuser, à partir d’un point de vue militant, un maximum d’informations (politiques, économiques, sociales et culturelles) sur le continent africain et sa diaspora.

Si les articles présents sur ce site reflètent une démarche volontairement ouverte et pluraliste, leurs contenus n’engagent, bien évidemment, que leurs auteur-e-s. Tous les commentaires sont bienvenus. La rédaction se réserve toutefois le droit de les modérer : les propos injurieux, racistes, sexistes, homophobes, diffamatoires, à caractère pornographique, pédophile, ou contenant des incitations à la haine ne seront pas publiés.

Pour nous contacter : afriquesenlutte@gmail.com

Thèmes