vendredi, 20 octobre 2017
 

RDC : la torture continue dans le milieu carcéral, selon le Renadhoc

Le Réseau national des ONG des droits de l’homme (Renadhoc)soutient que la torture continue d’être pratiquée dans le milieu carcéral en RDC malgré la promulgation de la loi criminalisant cette pratique. Dans une déclaration rendue publique le mercredi 26 juin, ce regroupement d’organisations de défense des droits de l’homme dénonce l’impunité des personnes qui pratiquent la torture. Le Renadhoc indique que la loi criminalisant la torture promulguée par le chef de l’Etat en 2011 n’est pas suffisamment appliquée et vulgarisée.

La torture s’exerce continuellement dans plusieurs milieux carcéraux du pays, note cette plateforme d’ONG, en violation de la convention contre la torture entrée en vigueur en 1987.

Pour le Renadhoc, l’impunité des tortionnaires ainsi que la réticence des autorités judiciaires à ouvrir des enquêtes découragent les victimes de torture qui veulent saisir la justice.

En outre, ce regroupement d’ONG accuse les agents de l’ordre ainsi que des membres de groupes armés de pratiquer la torture.

Il recommande au gouvernement d’appuyer les douze centres de réhabilitation des victimes de la torture que compte le pays.

Source : http://radiookapi.net

 
A propos de Afriques en Lutte

Afriques en lutte est un collectif de militant(e)s anticapitalistes membres ou non de plusieurs organisations politiques. Ce site présente les articles parus dans le bulletin (envoi gratuit sur simple demande) ou d’autres publications amies. Notre objectif est de diffuser, à partir d’un point de vue militant, un maximum d’informations (politiques, économiques, sociales et culturelles) sur le continent africain et sa diaspora.

Si les articles présents sur ce site reflètent une démarche volontairement ouverte et pluraliste, leurs contenus n’engagent, bien évidemment, que leurs auteur-e-s. Tous les commentaires sont bienvenus. La rédaction se réserve toutefois le droit de les modérer : les propos injurieux, racistes, sexistes, homophobes, diffamatoires, à caractère pornographique, pédophile, ou contenant des incitations à la haine ne seront pas publiés.

Pour nous contacter : afriquesenlutte@gmail.com

Thèmes