mercredi, 20 septembre 2017
 

RDC : la VSV réclame le cadavre de Rocky Byamungu décédé à la prison de Makala

La Voix des sans voix pour les droits de l’homme (VSV) réclame le corps de Rocky Byamungu Kachiko, un condamné à mort dans l’affaire de l’assassinat de Laurent-Désiré Kabila. Dans un communiqué publié vendredi 5 avril, cette ONG estime que les autorités congolaises prennent en otage ce cadavre gardé à la morgue de l’hôpital général de référence depuis le 16 mars.

« La VSV dénonce la persistance de la série noire relativement au décès, entre les mains de l’Etat congolais, de M. Rocky Byamungu. Cette mort est intervenue à l’Hôpital général de Kinshasa, de suite d’une tumeur de foie conséquemment liée au traumatisme, à la torture et autres traitements cruels, inhumains ou dégradants qui lui ont été infligés après son arrestation », a affirmé la chargée de communication de la VSV, Laurette Misenga.

A en croire cette ONG, les autorités congolaises refuseraient de remettre le corps de Rocky Byamungu à sa famille, attendant une autorisation expresse du Président de la République.

« Des démarches en vue de la levée de corps de la morgue se sont heurtés aux hésitations de certaines autorités qui prétendaient que l’autorisation pour la levée et remise du corps du défunt devrait émaner du président de la République », a ajouté Laurette Misenga. Pour sa part, le porte-parole du gouvernement, Lambert Mende, s’est refusé à tout commentaire, se contentant d’appeler la VSV au respect de la famille de la victime qui seule est habilitée, d’après lui, à revendiquer le corps de Rocky Byamungu.

Rocky Byamungu est un ancien attaché de sécurité au ministère de l’Intérieur à l’époque du ministre Gaëtan Kakudji. Il a été détenu depuis mars 2001 après l’assassinat de M’zee Laurent-Désiré Kabila.

Beaucoup d’autres condamnés dans l’affaire M’zee Kabila sont morts « de manière suspecte », note la VSV qui cite notamment Patrick Kilay décédé en 2002, Nico Bavurha en 2005, Salumu Shap Shap en 2006, Kakwat Mbuj Jean Jacques en 2008, Fariala Panda en 2011 et le général Yav Nawej mort le 30 mai 2013.

Source : http://radiookapi.net

 
A propos de Afriques en Lutte

Afriques en lutte est un collectif de militant(e)s anticapitalistes membres ou non de plusieurs organisations politiques. Ce site présente les articles parus dans le bulletin (envoi gratuit sur simple demande) ou d’autres publications amies. Notre objectif est de diffuser, à partir d’un point de vue militant, un maximum d’informations (politiques, économiques, sociales et culturelles) sur le continent africain et sa diaspora.

Si les articles présents sur ce site reflètent une démarche volontairement ouverte et pluraliste, leurs contenus n’engagent, bien évidemment, que leurs auteur-e-s. Tous les commentaires sont bienvenus. La rédaction se réserve toutefois le droit de les modérer : les propos injurieux, racistes, sexistes, homophobes, diffamatoires, à caractère pornographique, pédophile, ou contenant des incitations à la haine ne seront pas publiés.

Pour nous contacter : afriquesenlutte@gmail.com

Fils de nouvelles RSS

"Areva au Niger : un environnement sacrifié"[tiré de Survie France le 19 septembre 2017]

Liberté coloniale[tiré de Survie France le 18 septembre 2017]

Mo Ibrahim tacle la France[tiré de Survie France le 18 septembre 2017]

Ouattara dans de bonnes mains[tiré de Survie France le 18 septembre 2017]

Milices européennes[tiré de Survie France le 18 septembre 2017]

Sessions de rattrapage[tiré de Survie France le 18 septembre 2017]

Soutien français à la déforestation[tiré de Survie France le 16 septembre 2017]

Non merci[tiré de Survie France le 16 septembre 2017]

0 | 8 | 16 | 24 | 32 | 40 | 48 | 56 | 64 | ...

Thèmes