jeudi, 17 août 2017
 

RDC : les 18 militants de Lucha arrêtés à Goma transférés au parquet

Arrêtés mardi pendant qu’ils manifestaient pacifiquement pour réclamer la libération de leurs camarades Fred Bauma et Yves Makwambala, dix-huit militants de la Lucha ont été transférés ce mercredi 16 mars au Parquet de grande instance de Goma (Nord-Kivu).

Leur avocat, Me Jean-Paul Lumbulumbu affirme que ses clients doivent être auditionnés ce même mercredi par un magistrat. Les charges retenues contre eux seront connues après leur audition.

Il demande leur libération immédiate, indiquant que ces militants de la Lucha avaient le droit d’organiser cette manifestation pacifique.

« Ils ont été arrêtés. Ils étaient en train de manifester pacifiquement, les mains liées, la bouche bandée », s’est plaint Me Jean-Paul Lumbulumbu, indiquant ne pas connaître d’infraction qui puisse être commise dans ces conditions.

Il écarte l’idée d’une libération provisoire et dit attendre la relaxe de ses clients.

« Nous ne voulons même pas parler de la liberté provisoire parce que nous ne voyons aucune infraction qui a été commise pour qu’ils puissent être mis sous le régime du mandat d’arrêt provisoire. Nous pensons tout simplement que c’est la relaxe que nous attendons », a souligné l’avocat.

Les dix-huit militants de Lucha ont été interpellés au cours d’une marche pacifique organisée pour demander la libération de leurs camarades, Fred Bauma et Yves Makwambala, emprisonnés depuis une année à Kinshasa.

L’ONU préoccupée

Le directeur du Bureau conjoint des Nations unies aux droits de l’homme (BCNUDH), José Maria Aranaz s’est dit préoccupé par cette restriction des libertés d’expression, après ces arrestations.

« Nous sommes très préoccupés par la restriction des libertés fondamentales en RDC et surtout la répression constante des activités de la société civile », a-t-il déclaré à Radio Okapi.

José Maria Aranaz a, par ailleurs, estimé que la « répression constante des activités de la société [civile] doit être corrigée avant que le pays se prépare au processus électoral ».

source : http://www.radiookapi.net

 
A propos de Afriques en Lutte

Afriques en lutte est un collectif de militant(e)s anticapitalistes membres ou non de plusieurs organisations politiques. Ce site présente les articles parus dans le bulletin (envoi gratuit sur simple demande) ou d’autres publications amies. Notre objectif est de diffuser, à partir d’un point de vue militant, un maximum d’informations (politiques, économiques, sociales et culturelles) sur le continent africain et sa diaspora.

Si les articles présents sur ce site reflètent une démarche volontairement ouverte et pluraliste, leurs contenus n’engagent, bien évidemment, que leurs auteur-e-s. Tous les commentaires sont bienvenus. La rédaction se réserve toutefois le droit de les modérer : les propos injurieux, racistes, sexistes, homophobes, diffamatoires, à caractère pornographique, pédophile, ou contenant des incitations à la haine ne seront pas publiés.

Pour nous contacter : afriquesenlutte@gmail.com

Thèmes