dimanche, 24 septembre 2017
 

RDC - Plus de 560 infirmiers prêts à aller en grève au Kwango

Plus de 560 infirmiers de 14 Zones de Santé de la Division Provinciale de la Santé(DPS)/kwango, œuvrant dans la nouvelle Province du Kwango à travers ses territoires de Feshi, Kahemba, Kasongo-lunda, Kenge et Popokabaka, sont prêts à entamer un mouvement de grève d’ici 3 jours, en vue de la revendication de 2 mois d’arriérés impayés de leur prime par le gouvernement central de la République Démocratique du Congo(RDC).

Le Secrétaire syndical du SYNCAS/Kwango, Mbuku Zola qui l’a déclaré récemment à l’ACP en précisant que les infirmiers bénéficiaires de cette prime en déplorent également le taux insuffisant de 11 dollars US par rapport au montant de 150$ US alloué à leurs collègues de Kinshasa, a souligné qu’en cas de satisfaction à leur revendication, cette grève n’aura plus sa raison d’être.

Après avoir soutenu la nécessité impérieuse d’organiser un service minimum au bénéfice des patients déjà internés dans les pavillons de différentes formations médicales de la DPS/Kwango, la même source a fait aussi état, pour les infirmiers, du non paiement de 2 mois d’arriérés des salaires d’Octobre et de novembre 2015.

Outre les difficultés de payer les frais scolaires des enfants chassés chaque jour Ouvrable des écoles primaires et secondaires de la place, le Secrétaire Syndical provincial du SYNCAS/Kwango a mis aussi en exergue, au regard de l’impaiement des arriérés de cette prime et des salaires mensuels, d’autres conséquences fâcheuses sur le terrain.

Il s’agit, a-t-il spécifié, de la part de grandes filles et de certaines conjointes aux mœurs dépravées, notamment de la pratique de la débauche incontrôlée avec plusieurs partenaires, en dépit de la recrudescence des maladies sexuellement transmissibles (MST) et le VIH/SIDA, en vue de se garantir une source de revenus que les infirmiers ne peuvent apprêter présentement au bénéfice de la lutte pour la survie de cette catégorie des personnes.

S’agissant du licenciement, dernièrement par la DPS/Kwango, de 65 infirmiers et agents Administratifs sans document, ni l’accord du ministère de la Santé Publique, Mr Mbuku Zola qui a fustigé le silence du n°1 dudit ministère, vis-vis de cette situation déplorable, lors de sa récente mission à Kenge ; a déclaré que de la part de cette autorité, les travailleurs licenciés, de façon illégale, attendaient une mesure favorable à leur réhabilitation, en vue de la reprise du travail, leur unique source de revenus.

En réponse à une question, la même source a laissé entendre également que comme pendant son séjour à Kenge, le ministère de la Santé Publique n’a fait aucune allusion à l’impaiement des arriérés de la prime et des salaires, les infirmiers sont déterminés, enfin, à entamer d’ici-là, leur grève, en vue de la revendication de leurs droits.

Source : ACP

 
A propos de Afriques en Lutte

Afriques en lutte est un collectif de militant(e)s anticapitalistes membres ou non de plusieurs organisations politiques. Ce site présente les articles parus dans le bulletin (envoi gratuit sur simple demande) ou d’autres publications amies. Notre objectif est de diffuser, à partir d’un point de vue militant, un maximum d’informations (politiques, économiques, sociales et culturelles) sur le continent africain et sa diaspora.

Si les articles présents sur ce site reflètent une démarche volontairement ouverte et pluraliste, leurs contenus n’engagent, bien évidemment, que leurs auteur-e-s. Tous les commentaires sont bienvenus. La rédaction se réserve toutefois le droit de les modérer : les propos injurieux, racistes, sexistes, homophobes, diffamatoires, à caractère pornographique, pédophile, ou contenant des incitations à la haine ne seront pas publiés.

Pour nous contacter : afriquesenlutte@gmail.com

Fils de nouvelles RSS

"Areva au Niger : un environnement sacrifié"[tiré de Survie France le 19 septembre 2017]

Liberté coloniale[tiré de Survie France le 18 septembre 2017]

Mo Ibrahim tacle la France[tiré de Survie France le 18 septembre 2017]

Ouattara dans de bonnes mains[tiré de Survie France le 18 septembre 2017]

Milices européennes[tiré de Survie France le 18 septembre 2017]

Sessions de rattrapage[tiré de Survie France le 18 septembre 2017]

Soutien français à la déforestation[tiré de Survie France le 16 septembre 2017]

Non merci[tiré de Survie France le 16 septembre 2017]

0 | 8 | 16 | 24 | 32 | 40 | 48 | 56 | 64 | ...

Thèmes