mercredi, 23 janvier 2019
 

RDC : Suite de la répression en Afrique

En République démocratique du Congo, une proposition de loi est en discussion pour réprimer l’homosexualité.

Evariste Ejiba Yamapiale, un député évêque dans une église pentecôtiste a déclaré le 25 octobre, avoir déposé devant l’Assemblée nationale de la République démocratique du Congo une proposition de loi visant à punir l’homosexualité.

Le prélat parlementaire a annoncé, "Nous voulons que la loi punisse l’homosexualité, la zoophilie et la nécrophilie. Sur le plan moral, l’homosexualité est une déviation et sur le plan spirituel, c’est une abomination".

L’élu de Kinshasa, dirigeant de "l’Église pentecôtiste des secouristes", a déposé un projet de loi en ce sens, qui a été jugé recevable par l’Assemblée nationale le 22 octobre 2010, et doit être débattu au sein de sa commission socio-culturelle. Ce projet, qui compte sept articles, prévoit des peines d’emprisonnement et le paiement d’amendes contre les homosexuels.

Evariste Ejiba Yamapiale a encore déclaré "C’est pour moraliser notre société que nous avons proposé cette loi. Comme Africains, nous savons qu’il y a des polygames mais il ne doit pas y avoir des hommes qui couchent avec d’autres hommes, avec des animaux ou des cadavres". Il a ensuite estimé qu’"Il faut punir ce genre de pratique contre nature, qui ne cadre pas avec nos valeurs".

Selon lui, son projet de loi complète la loi sur la zoophilie mais comble le vide sur l’homosexualité, car avant, "les juges n’avaient rien pour statuer". Encore une fois, la répression vient d’un représentant d’une Église. Les Églises sont comme toujours le refuge de l’intolérance et de la répression, qu’elles pratiquent d’ailleurs depuis des siècles.

Et encore une fois, on voit un prélat faire bêtement l’amalgame entre des choses qui n’ont rien à voir entre elles. Comment peut-on mettre sur le même plan, l’amour homosexuel, et la zoophilie et la nécrophilie ? Cela révèle soit une profonde bêtise, soit une totale malhonnêteté intellectuelle.

L’Afrique s’enfonce de plus en plus dans la barbarie.

Dans les pays sous influence chrétienne comme le Cameroun, l’Ouganda, le Sénégal, ou le Zimbabwé, mais aussi dans les pays musulmans, la situation est de plus en plus dure pour les LGBT qui vivent dans la terreur et doivent se cacher.

Les autorités y pratiquent les arrestations sur simple présomption, sur dénonciation.

Les personnes arrêtées sont battues, torturées.

Encouragée par les positions discriminatoires des Églises, la population est haineuse dénonçant à la vindicte populaire et allant même jusqu’à lyncher en pleine rue, les présumés homosexuels.

Beaucoup des LGBT vivant dans ces pays cherchent à partir vers les pays européens pour pouvoir y vivre dans le respect et la sécurité.

Seigneur qu’ont-ils fait de Tes Commandements ?

Source : http://www.paperblog.fr

 
A propos de Afriques en Lutte

Afriques en lutte est un collectif de militant(e)s anticapitalistes membres ou non de plusieurs organisations politiques. Ce site présente les articles parus dans le bulletin (envoi gratuit sur simple demande) ou d’autres publications amies. Notre objectif est de diffuser, à partir d’un point de vue militant, un maximum d’informations (politiques, économiques, sociales et culturelles) sur le continent africain et sa diaspora.

Si les articles présents sur ce site reflètent une démarche volontairement ouverte et pluraliste, leurs contenus n’engagent, bien évidemment, que leurs auteur-e-s. Tous les commentaires sont bienvenus. La rédaction se réserve toutefois le droit de les modérer : les propos injurieux, racistes, sexistes, homophobes, diffamatoires, à caractère pornographique, pédophile, ou contenant des incitations à la haine ne seront pas publiés.

Pour nous contacter : afriquesenlutte@gmail.com

Fils de nouvelles RSS
Thèmes