mardi, 17 octobre 2017
 

Gabon : Assassinat de la démocratie

Le peuple gabonais vit depuis la proclamation du hold-up électoral du 31 Août 2016, un cauchemar, le président sortant, Mr Ali Bongo, veut s’imposer par la force, en mettant le pays à feu et à sang.

L’IPDD condamne avec la dernière énergie ce hold-up électoral du président sortant. Cet assassinat de la démocratie que Monsieur Ali Bongo veut de commettre est inacceptable !

L’IPDD félicite le Président élu, Monsieur Jean Ping et profite de cette occasion pour lui présenter ses condoléances les plus attristées.

L’IPDD félicite également le peuple gabonais pour sa maturité politique et l’encourage à résister contre les fossoyeurs de la démocratie.

L’IPDD lance un appel pressant à la communauté internationale afin qu’elle intervienne très rapidement au Gabon pour arrêter le coup de force d’Ali Bongo et protéger le peuple gabonais assailli par les mêmes putschistes.

L’inertie et le laxisme qui ont caractérisé cette communauté internationale face au drame macabre qu’endure le peuple burundais depuis plus d’une année ne pourrait se répéter au Gabon. La force et le temps de réaction de la communauté internationale au Gabon influeront sur le cours des évènements dans d’autres pays africains où le peuple risque de faire face à la même situation comme en RDC.

Pour le comité de suivi de l’INITIATIVE PANAFRICAINE POUR LA DÉFENSE DE LA DÉMOCRATIE

Mahamoud DJAMA Chargé des relations extérieures de l’IPDD

 
A propos de Afriques en Lutte

Afriques en lutte est un collectif de militant(e)s anticapitalistes membres ou non de plusieurs organisations politiques. Ce site présente les articles parus dans le bulletin (envoi gratuit sur simple demande) ou d’autres publications amies. Notre objectif est de diffuser, à partir d’un point de vue militant, un maximum d’informations (politiques, économiques, sociales et culturelles) sur le continent africain et sa diaspora.

Si les articles présents sur ce site reflètent une démarche volontairement ouverte et pluraliste, leurs contenus n’engagent, bien évidemment, que leurs auteur-e-s. Tous les commentaires sont bienvenus. La rédaction se réserve toutefois le droit de les modérer : les propos injurieux, racistes, sexistes, homophobes, diffamatoires, à caractère pornographique, pédophile, ou contenant des incitations à la haine ne seront pas publiés.

Pour nous contacter : afriquesenlutte@gmail.com

Fils de nouvelles RSS
Thèmes