jeudi, 23 novembre 2017
 

« Personne ne fera le Gabon à notre place ! ».

Lorsque, en mai 2012, des associations, des formations politiques, des syndicats, des corporations professionnelles et des citoyens non affiliés ont décidé de créer le FIG, c’était essentiellement pour dénoncer, à travers le Forum des Indignés du Gabon, l’imposture du New York Forum Africa organisé par le duo Richard Attias/Ali Bongo et financé à grands frais par le contribuable gabonais. Représentant tout le corps social gabonais, le FIG fédère autour d’un objectif commun, des Gabonais qui veulent en finir avec l’arrogance et le mépris d’un people manager (Richard Attias) à la solde d’un dictateur (Ali Bongo) et de son régime prédateur.

A l’occasion de la 3ème édition du Forum des Indignés du Gabon, qui se tiendra, comme le New York Forum Africa, du 23 au 25 mai 2014, nous invitons les Gabonais à relire les propos de Richard Attias, lorsqu’il présentait, le 10 mai 2013, le bilan du New York Forum Africa 2012. En plus de « la création de 9000 entreprises au Gabon en 2012 », cette manifestation aurait, selon son promoteur, « permis d’initier de nombreux projets de développement dont certains seront officiellement lancés dans les prochaines semaines, sans parler des multiples secteurs de l’économie locale qui bénéficient de la tenue de cet événement et de ses effets induits. » Un an plus tard, nos compatriotes qui vivent au rythme des éboulements mortels (7 morts la semaine dernière à Libreville), du chômage, de la pauvreté, des crimes rituels ou encore du manque d’eau et d’électricité ont dû apprécier le cynisme confondant de l’ami d’Ali Bongo.

Mais en dépit du flou rhétorique et des pieuses fariboles de Richard Attias, les Gabonais, les vrais, ne sont pas dupes. C’est la raison pour laquelle nous vous invitons à nous rejoindre massivement les 23, 24 et 25 mai, au siège de l’ONG Brainforest, pour qu’ensemble, nous fassions entendre nos critiques et contestations, nos cris, notre douleur, notre indignation. Toute notre indignation. Quant aux autres, nous voulons juste leur rappeler cette citation de Grégory Ngbwa Mintsa(*) : « Personne ne fera le Gabon à notre place ! ».

(*) Décédé le 10 avril dernier, Grégory Ngbwa Mintsa, Prix de l’Intégrité 2010 (Transparency International), était le président du FIG. La 3ème édition du Forum des Indignés du Gabon est en hommage à cette figure de proue du combat politique dans notre pays.

 
A propos de Afriques en Lutte

Afriques en lutte est un collectif de militant(e)s anticapitalistes membres ou non de plusieurs organisations politiques. Ce site présente les articles parus dans le bulletin (envoi gratuit sur simple demande) ou d’autres publications amies. Notre objectif est de diffuser, à partir d’un point de vue militant, un maximum d’informations (politiques, économiques, sociales et culturelles) sur le continent africain et sa diaspora.

Si les articles présents sur ce site reflètent une démarche volontairement ouverte et pluraliste, leurs contenus n’engagent, bien évidemment, que leurs auteur-e-s. Tous les commentaires sont bienvenus. La rédaction se réserve toutefois le droit de les modérer : les propos injurieux, racistes, sexistes, homophobes, diffamatoires, à caractère pornographique, pédophile, ou contenant des incitations à la haine ne seront pas publiés.

Pour nous contacter : afriquesenlutte@gmail.com

Thèmes