lundi, 11 décembre 2017
 

Guinée équatoriale : Dénonciation de l’acte criminel d’intimidation du régime d’Obiang à l’encontre de l’opposant Fulgencio Ondo Olo

Le Parti CORED dénonce l’acte criminel d’intimidation dont a été victime l’opposant Fulgencio Ondo Olo de la part du régime du président Obiang le 22 février 2017. Fulgencio Ondo Olo a été victime d’un incendie criminel de sa maison, dans la ville de Bata, en son absence. Le feu a été introduit dans la chambre des enfants, puis l’incendie a été maîtrisé grâce à l’intervention rapide des voisins. Le régime d’Obiang a montré une fois de plus sa nature criminelle dans le choix du moyen d’intimidation, en visant la famille et les enfants.

Il y a quelques jours de cela, un proche avait alerté Fulgencio Ondo Olo que les responsables du parti d’Obiang, le PDGE, de sa circonscription, avaient reçu des instructions de hauts responsables planifiant de le déstabiliser à cause de sa résistance persistante dans l’opposition, et, surtout, à cause de ses contacts avec Raimundo Ela Nsang, Secrétaire General du Parti CORED, exilé politique en France.

En effet, Fulgencio Ondo Olo, également Secrétaire Régional du Parti Union Populaire (UP), a soutenu le projet politique de la CORED depuis sa création, ce qui conduit à la signature d’un accord de collaboration entre la CORED et UP. Il a notamment soutenu l’installation du parti CORED en Guinée Equatoriale en aidant aux choix du représentant en Guinée Equatoriale, Pedro Nguema Bindang.

Cette menace intervient alors que la CORED dénonce le plan d’organiser des élections législatives anticipées pour obtenir une assemblée aux ordres du pouvoir, complétant ainsi toutes les institutions pour transférer le pouvoir au fils d’Obiang, Teodoro Nguema Obiang Mangue, l’actuel vice-président, malgré ces problèmes judiciaires.

Le Parti CORED exige du régime d’Obiang qu’il cesse les actes d’intimidation à l’encontre des opposants politiques et le tient comme responsable de tout ce que peut arriver à Fulgencio Ondo Olo et ses autres représentants. Le Parti CORED dénonce devant l’opinion publique nationale et internationale ces actes destinés à empêcher toute démocratisation et établissement d’un Etat de droit.

Le Parti CORED lance un appel à la communauté internationale pour qu’elle soutienne l’opposition démocratique, afin de mettre fin au drame de l’oppression par la famille Obiang, que vit le peuple équato-guinéen depuis un demi siècle.

Paris 23 Fevrier 2017 Raimundo Ela Nsang Secretaire General du Parti CORED

 
A propos de Afriques en Lutte

Afriques en lutte est un collectif de militant(e)s anticapitalistes membres ou non de plusieurs organisations politiques. Ce site présente les articles parus dans le bulletin (envoi gratuit sur simple demande) ou d’autres publications amies. Notre objectif est de diffuser, à partir d’un point de vue militant, un maximum d’informations (politiques, économiques, sociales et culturelles) sur le continent africain et sa diaspora.

Si les articles présents sur ce site reflètent une démarche volontairement ouverte et pluraliste, leurs contenus n’engagent, bien évidemment, que leurs auteur-e-s. Tous les commentaires sont bienvenus. La rédaction se réserve toutefois le droit de les modérer : les propos injurieux, racistes, sexistes, homophobes, diffamatoires, à caractère pornographique, pédophile, ou contenant des incitations à la haine ne seront pas publiés.

Pour nous contacter : afriquesenlutte@gmail.com

Thèmes