mercredi, 18 octobre 2017
 

Guinée équatoriale : Détention arbitraire

Le 17 avril 2017, les autorités de Guinée équatoriale ont arrêté et arbitrairement détenu les défenseurs des droits humains Enrique Asumu et Alfredo Okenve (respectivement président et vice-président du Centro de Estudios e Iniciativas para el Desarrollo) ; ils sont accusés d’avoir géré illégalement une ONG. Les autorités ont dépassé la limite de 72 heures fixée par la loi du pays, pour détenir une personne sans charge.

À propos du Centro de Estudios e Iniciativas para el Desarrollo

Enrique Asumu et Alfredo Okenve sont respectivement président et vice-président du Centro de Estudios e Iniciativas para el Desarrollo (Centre d’études et d’initiatives pour le développement -CEID). Le CEID est une organisation non gouvernementale indépendante qui plaide pour la protection des droits sociaux et économiques des citoyens de Guinée Équatoriale depuis 1997.

 
A propos de Afriques en Lutte

Afriques en lutte est un collectif de militant(e)s anticapitalistes membres ou non de plusieurs organisations politiques. Ce site présente les articles parus dans le bulletin (envoi gratuit sur simple demande) ou d’autres publications amies. Notre objectif est de diffuser, à partir d’un point de vue militant, un maximum d’informations (politiques, économiques, sociales et culturelles) sur le continent africain et sa diaspora.

Si les articles présents sur ce site reflètent une démarche volontairement ouverte et pluraliste, leurs contenus n’engagent, bien évidemment, que leurs auteur-e-s. Tous les commentaires sont bienvenus. La rédaction se réserve toutefois le droit de les modérer : les propos injurieux, racistes, sexistes, homophobes, diffamatoires, à caractère pornographique, pédophile, ou contenant des incitations à la haine ne seront pas publiés.

Pour nous contacter : afriquesenlutte@gmail.com

Thèmes