lundi, 20 mai 2019
 

Un groupe antigay en Ouganda : la droite américaine s’exporte en Afrique

Des militants homophobes s’organisent pour éradiquer les relations entre personnes de même sexe. Une initiative encouragée et soutenue par un important groupe « pro-life » américain.

Des militants homophobes ont créé samedi 7 mars, à Kampala, la capitale ougandaise, un groupe de travail visant à décourager les relations entre personnes de même sexe, annonce l’Association de presse sud-africaine Sapa. Plus précisément, les membres entendent « combattre la propagation de l’homosexualité et du lesbianisme dans le pays » et, à terme, « éradiquer » l’homosexualité, a expliqué aux journalistes Stephen Langa, leur porte-parole.

La formation du groupe a été décidée après une conférence de trois jours organisée par le réseau de chrétiens évangélistes et « pro-life » Family Life Network, qui possède notamment des radios aux États-Unis, et auquel appartient Stephen Langa. Ces antigays extrémistes américains devaient notamment y expliquer comment « guérir » de l’homosexualité.

Un programme qui avait provoqué la colère de la Commission internationale pour les droits humains des gays (IGLHRC) et de Sexual Minorities Uganda (SMUG). Dans un communiqué commun daté du 4 mars, ces associations ont dénoncé une « toute nouvelle forme de colonialisme », « un soutien de l’homophobie en Afrique » et craignaient « une violence accrue et d’autres abus des droits de l’homme contre les LGBT, les femmes et quiconque ne se conforme pas aux normes de genre ».

Joint par TÊTU, un gay ougandais a lui confié ses inquiétudes quant à la création du groupe de travail antigay. « Il se concentre sur l’application de la législation (condamnant l’homosexualité), le rassemblement des homophobes et l’information du public sur l’"agenda homosexuel". Je pense qu’il a le potentiel pour faire du mal aux gays d’Ouganda », confie le créateur du blog Gay Uganda.

Cet homosexuel, qui craint « vraiment des dénonciations et des menaces », ajoute que les homophobes « font déjà le tour des églises où ils tiennent des conférences destinées à la jeunesse durant lesquelles où ils insultent les gays et l’homosexualité ».

Habibou Bangré

Source : http://www.tetu.com

 
A propos de Afriques en Lutte

Afriques en lutte est un collectif de militant(e)s anticapitalistes membres ou non de plusieurs organisations politiques. Ce site présente les articles parus dans le bulletin (envoi gratuit sur simple demande) ou d’autres publications amies. Notre objectif est de diffuser, à partir d’un point de vue militant, un maximum d’informations (politiques, économiques, sociales et culturelles) sur le continent africain et sa diaspora.

Si les articles présents sur ce site reflètent une démarche volontairement ouverte et pluraliste, leurs contenus n’engagent, bien évidemment, que leurs auteur-e-s. Tous les commentaires sont bienvenus. La rédaction se réserve toutefois le droit de les modérer : les propos injurieux, racistes, sexistes, homophobes, diffamatoires, à caractère pornographique, pédophile, ou contenant des incitations à la haine ne seront pas publiés.

Pour nous contacter : afriquesenlutte@gmail.com

Fils de nouvelles RSS
Thèmes