mardi, 21 novembre 2017
 

’’Alain Juppé et le Rwanda’’ de J.P. Cosse

Le génocide des Tutsi rwandais commencé à la vitesse de l’éclair, en avril 1994, accompli avec une vertigineuse efficacité par les extrémistes hutu – un million de morts en trois mois – est un moment tragique de l’histoire de l’humanité. C’est aussi une page de l’histoire politique et militaire de la France.

Bientôt vingt ans après, l’ignorance, l’oubli semblent gagner du terrain, malgré certaines avancées de l’institution judiciaire qui ne veut plus aider les tueurs rwandais à échapper à la justice de leurs pays. L’enquête parlementaire de 1998, qui n’a reconnu qu’ « une erreur de jugement » de la part des autorités françaises, a été, comme le dit l’historienne américaine Alison Des Forges, « bien loin d’établir la responsabilité des décideurs politiques et militaires ». Les enjeux de la France au Rwanda en 1994 demeurent toujours obscurs, la réalité de la collaboration française avec le gouvernement rwandais du génocide que les acteurs, les témoins, les politologues, des historiens, une partie de la presse ont révélée, depuis plusieurs années, toujours masquée en France.

Ce livre est l’œuvre d’un citoyen qui tente d’explorer l’action et la ligne de conduite du chef de la diplomatie française, Alain Juppé, au Rwanda, d’avril 1993 à décembre 1994. Par rapport à François Mitterrand qui régnait depuis treize ans sur la politique étrangère, et face à la complexité de la crise rwandaise, comment se situait-il ? A-t-il accordé à ces événements monstrueux l’importance et l’attention qu’ils méritaient ? Enfin, a-t-il fait preuve de discernement, vertu cardinale en politique ?

Le parcours de Jean-Pierre Cosse montre un engagement dans les luttes des peuples africains pour leur liberté : en Angola, en 1974-1975, en Namibie et en Afrique du Sud aux côtés de la Swapo et de l’ANC, dans les années quatre-vingt. Actuellement, il participe à ce mouvement d’opinion qui ne peut admettre le silence observé par les autorités françaises sur ce qui s’est passé au Rwanda en 1994, ni le bouclier de désinformation qui l’accompagne. C’est non seulement mépriser le citoyen français, mais aussi priver les survivants du génocide de leur mémoire collective et empêcher le peuple rwandais de reconnaître son destin.

ALAIN JUPPÉ ET LE RWANDA

Jean-Pierre Cosse

Edition Harmattan

Penser le temps présent

ISBN : 978-2-343-02122-5 • février 2014 • 570 pages

 
A propos de Afriques en Lutte

Afriques en lutte est un collectif de militant(e)s anticapitalistes membres ou non de plusieurs organisations politiques. Ce site présente les articles parus dans le bulletin (envoi gratuit sur simple demande) ou d’autres publications amies. Notre objectif est de diffuser, à partir d’un point de vue militant, un maximum d’informations (politiques, économiques, sociales et culturelles) sur le continent africain et sa diaspora.

Si les articles présents sur ce site reflètent une démarche volontairement ouverte et pluraliste, leurs contenus n’engagent, bien évidemment, que leurs auteur-e-s. Tous les commentaires sont bienvenus. La rédaction se réserve toutefois le droit de les modérer : les propos injurieux, racistes, sexistes, homophobes, diffamatoires, à caractère pornographique, pédophile, ou contenant des incitations à la haine ne seront pas publiés.

Pour nous contacter : afriquesenlutte@gmail.com

Thèmes