lundi, 18 juin 2018
 

Rwanda : Communiqué de l’association Cauri

opendocument text - 15.9 ko

RWANDA : PREMIÈRE CONDAMNATION POUR GÉNOCIDE À PARIS, LE 14 MARS 2014

Au bout de six années de procédure, de six semaines d’audience et douze heures de délibéré, la Cour d’assises de Paris a reconnu, vendredi 14 mars 2014, l’ancien capitaine Pascal Simbikangwa, coupable de génocide. Elle a jugé qu’il a apporté « un concours actif au fonctionnement des barrières meurtrières de Kigali, en fournissant des armes et en donnant directement des instructions pour que des Tutsi soient systématiquement exécutés sur le champ, en vue de la destruction totale de ce groupe ethnique (…) dans le cadre d’un plan concerté. » La cour l’a condamné à 25 ans de réclusion. Cette première décision de la justice française exprime un geste significatif qui fait émerger la vérité ; elle réhabilite les victimes dans leur dignité. Le travail de justice ne fait que commencer en France. En effet, il est nécessaire que les criminels sur notre territoire – vingt sept dossiers attendent d’être jugés – répondent de leur responsabilité dans le génocide des Tutsi rwandais. Le mardi 18 mars, l’accusé et ses avocats ont fait appel. Pour que passe la justice, il faut engager une large information qui réveille la conscience des citoyens français.

 
A propos de Afriques en Lutte

Afriques en lutte est un collectif de militant(e)s anticapitalistes membres ou non de plusieurs organisations politiques. Ce site présente les articles parus dans le bulletin (envoi gratuit sur simple demande) ou d’autres publications amies. Notre objectif est de diffuser, à partir d’un point de vue militant, un maximum d’informations (politiques, économiques, sociales et culturelles) sur le continent africain et sa diaspora.

Si les articles présents sur ce site reflètent une démarche volontairement ouverte et pluraliste, leurs contenus n’engagent, bien évidemment, que leurs auteur-e-s. Tous les commentaires sont bienvenus. La rédaction se réserve toutefois le droit de les modérer : les propos injurieux, racistes, sexistes, homophobes, diffamatoires, à caractère pornographique, pédophile, ou contenant des incitations à la haine ne seront pas publiés.

Pour nous contacter : afriquesenlutte@gmail.com

Fils de nouvelles RSS
Thèmes