dimanche, 18 novembre 2018
 

Rwanda-France : Imprescriptible !

Ce printemps 2014 a été marqué par le vingtième anniversaire du génocide des Tutsis au Rwanda. Une fois de plus, les pouvoirs publics français se sont couverts de honte. Cette fois-ci, en annulant la participation des officiels français à la cérémonie de commémoration à Kigali, le 07 avril. La veille, le président rwandais Paul Kagamé avait rappelé, dans une interview pour « Jeune Afrique », la co-responsabilité française dans la genèse de ce génocide le plus récent de l’Histoire.

Les faits sont têtus, en effet, et certains d’entre eux commencent à sortir de l’ombre. Depuis 2012, une enquête est en cours contre un acteur français du génocide rwandais, l’ex-gendarme de l’Élisée Paul Barril ; elle semble s’accélérer. Paul Barril était actif au Rwanda pendant le génocide, titulaire d’un contrat avec le gouvernement génocidaire pour 3,3 millions de dollars intitulé... « opération insecticide ». Si jamais Paul Barril devait enfin rendre compte à La Justice – ce qui, pour l’instant, est loin d’être assuré -, il serait le premier Français à comparaître pour son rôle actif pendant le génocide. Pourtant, il est loin d’être le seul Français impliqué dans ce Crime contre l’humanité.

Le crime de génocide est imprescriptible. Si nous saluons le fait que le 14 mars 2014, pour la première fois, un génocidaire rwandais (Pascal Simbikangwa) ait été condamné à Paris – la justice française n’avait que trop tardé -, il serait grand temps d’engager enfin les premiers procès contre des acteurs français impliqués dans le génocide. Et, évidemment, d’ouvrir enfin les archives de l’État français couvrant cette période.

Bertold Du Ryon

 
A propos de Afriques en Lutte

Afriques en lutte est un collectif de militant(e)s anticapitalistes membres ou non de plusieurs organisations politiques. Ce site présente les articles parus dans le bulletin (envoi gratuit sur simple demande) ou d’autres publications amies. Notre objectif est de diffuser, à partir d’un point de vue militant, un maximum d’informations (politiques, économiques, sociales et culturelles) sur le continent africain et sa diaspora.

Si les articles présents sur ce site reflètent une démarche volontairement ouverte et pluraliste, leurs contenus n’engagent, bien évidemment, que leurs auteur-e-s. Tous les commentaires sont bienvenus. La rédaction se réserve toutefois le droit de les modérer : les propos injurieux, racistes, sexistes, homophobes, diffamatoires, à caractère pornographique, pédophile, ou contenant des incitations à la haine ne seront pas publiés.

Pour nous contacter : afriquesenlutte@gmail.com

Fils de nouvelles RSS
Thèmes