samedi, 19 janvier 2019
 

Compte rendu de la manifestation du 18 décembre 2010 à Paris et Bruxelles

Double manifestation européenne à Paris et Bruxelles samedi 18 décembre 2010, en commémoration de la tuerie d’Etat survenue le 18 décembre 1991 à Arhiba dans Djibouti-ville.

A Paris, une cinquantaine de manifestants se sont rassemblés devant l’ambassade de Djibouti de 14h30 à 16 h et scandé des slogans condamnant une nouvelle fois depuis 19 ans la tuerie d’Arhiba, où 59 civils tués et 80 blessés n’ont jamais obtenu ni réparation ni ouverture d’une enquête sur les causes de l’expédition punitive.

Les nombreux slogans ont dénoncé les crimes commis par les partisans forces armées et de sécurité d’Ismaël Omar Guelleh au cours de son long règne comme chef de la sécurité intérieure et chef de cabinet de l’ancien président Hassan Gouled depuis 1977 puis comme chef de l’Etat à partir de 1999.

Le représentant de l’ARD en Europe a rappelé dans quelles circonstances s’est déroulée la tuerie d’Arhiba et a informé les manifestants de l’incarcération à la prison de Gabode depuis le 15 décembre 2010 du Président de la fédération de l’ARD à Tadjourah Youssouf Ambassa, du membre du comité exécutif de l’ARD Mohamed Ismaël Aden et de cinq lycéens djiboutiens Idriss Ali Mohamed, Idriss Houssein Barkhat Siradj, Souleymane Ali Dabalé, Mohamed Abayazid Mohamed et Gadito Bourhan Abdallah.

Le président de l’ADD Ahmed Kassim a pris la parole pour présenter à son tour la situation que connaît Djibouti s’agissant des victimes civiles de la dictature de Djibouti sur l’ensemble du pays.

La Radio Nabad Nantes a interviewé par téléphone le représentant de l’ARD sur le pourquoi de la manifestation et sur le contexte des actions de l’opposition en cours à Djibouti.

Face à la manifestation, les fonctionnaires de l’ambassade de Djibouti barricadés derrière un cordon de policiers et blottis derrière les vitres de la légation ont sorti leurs caméras et filmé joyeusement le groupe de manifestants désormais répertoriés comme les ennemis du régime d’Ismaël Omar Guelleh.

A Bruxelles, la manifestation a rassemblé une centaine de participants au point de départ de la gare de midi pour se rendre face à l’ambassade de Djibouti entre 14 h 30 et 15 h 30. Des slogans hostiles au dictateur de Djibouti ont été scandés et le représentant de l’ARD en France Hamad Daoud a pu rappeler la situation qui prévaut à Djibouti, ainsi que la situation des prisonniers politiques de l’ARD détenus à Gabode. De même ont pris la parole le président du MRD Daher Ahmed Farah, le représentant du FRUD Mohamed Abdallah Houmado et le représentant du FDP Djilani Ibrahim Ahmed.

L’ARD a participé à cette double manifestation aux côtés de l’Association pour la Démocratie et le Développement (ADD) à Paris et aux côtés du Forum pour la Démocratie et la Paix (FDP) à Bruxelles. Un nombre important d’organisations citoyennes avaient pris part à la commémoration, notamment le FRUD, l’AFASPA, l’ORDHD et Femmes solidaires, à Paris, le FRUD, le MRD, l’UDJ et le Congrès Djiboutien pour la Solidarité (CDS) à Bruxelles.

Un compte rendu de la conférence et de la manifestation d’Ottawa sera diffusé sous peu sur notre page.

Le représentant de l’ARD en Europe

Source : http://www.arhotabba.com

 
A propos de Afriques en Lutte

Afriques en lutte est un collectif de militant(e)s anticapitalistes membres ou non de plusieurs organisations politiques. Ce site présente les articles parus dans le bulletin (envoi gratuit sur simple demande) ou d’autres publications amies. Notre objectif est de diffuser, à partir d’un point de vue militant, un maximum d’informations (politiques, économiques, sociales et culturelles) sur le continent africain et sa diaspora.

Si les articles présents sur ce site reflètent une démarche volontairement ouverte et pluraliste, leurs contenus n’engagent, bien évidemment, que leurs auteur-e-s. Tous les commentaires sont bienvenus. La rédaction se réserve toutefois le droit de les modérer : les propos injurieux, racistes, sexistes, homophobes, diffamatoires, à caractère pornographique, pédophile, ou contenant des incitations à la haine ne seront pas publiés.

Pour nous contacter : afriquesenlutte@gmail.com

Fils de nouvelles RSS
Thèmes