dimanche, 20 octobre 2019
 

Djibouti : Bal masqué à Paris

Une soirée de gala en soutien au 3e mandat usurpatoire du président djiboutien avait été improvisée ce samedi 12 mars à Paris à l’espace Moncassin, situé au 164, rue Javel.

L’ambassadeur de Djibouti en France, Rachad Ahmed Farah, a été porté absent à ce jubilé alors qu’il était annoncé pour délivrer un discours, préférant fuir le chahut du comité d’accueil spécialement alerté de sa venue.

Beaucoup de visages arrivaient masqués sous les voiles ou ombrés sous les chapeaux et les écharpes, craignant les caméras et les appareils photos dissimulés le long du trajet du métro Félix Faure à la salle Moncassin.

Des représentants et des sympathisants des mouvements d’opposition ARD, MRD et FRUD s’étaient en effet rassemblés, pour rappeler aux noctambules de devoir assumer pleinement un jour prochain leur danse avec la dictature.

La révision de la constitution décriée par les Djiboutiens continue ainsi d’attiser la révolte, mais aussi de déchirer jusque dans les rangs du président autocrate, à preuve les aveux de crainte pour leurs positions exprimés piteusement par certains invités pour justifier leur collaboration.

Sur les appareils numériques les prises ont été bonnes. Les plus beaux portraits ont été dupliqués et conservés soigneusement, pour que les uns et les autres puissent être confrontés en temps utile.

Sur les dents, les organisateurs ont demandé l’intervention de la police dans l’espoir de faire vider la rue Javel de tous les passants. Des palabres s’en sont suivis avec les agents de police arrivés sur les lieux, avant de finir par de véritables éclats de rire avec ces derniers, acquis à la posture totalement pacifique des opposants, sans qu’il n’y ait eu besoin de se prononcer sur le bien fondé du différend politique.

Une fois les uniformes éloignés, nous prenons tous conscience que la menace sans frontière représentée par le peuple djiboutien pour son dictateur Ismaël Omar Guelleh peut se renforcer, et appelle de plus amples initiatives en France.

ARD Europe, Paris,

Samedi 12 mars 2011

 
A propos de Afriques en Lutte

Afriques en lutte est un collectif de militant(e)s anticapitalistes membres ou non de plusieurs organisations politiques. Ce site présente les articles parus dans le bulletin (envoi gratuit sur simple demande) ou d’autres publications amies. Notre objectif est de diffuser, à partir d’un point de vue militant, un maximum d’informations (politiques, économiques, sociales et culturelles) sur le continent africain et sa diaspora.

Si les articles présents sur ce site reflètent une démarche volontairement ouverte et pluraliste, leurs contenus n’engagent, bien évidemment, que leurs auteur-e-s. Tous les commentaires sont bienvenus. La rédaction se réserve toutefois le droit de les modérer : les propos injurieux, racistes, sexistes, homophobes, diffamatoires, à caractère pornographique, pédophile, ou contenant des incitations à la haine ne seront pas publiés.

Pour nous contacter : afriquesenlutte@gmail.com

Fils de nouvelles RSS
Thèmes