jeudi, 17 janvier 2019
 

Djibouti : Compte-rendu de la manifestation du 8 avril 2011 à Paris contre la mascarade électorale

Une manifestation solennelle s’est tenue le vendredi 8 avril 2011 à proximité de l’ambassade de Djibouti à Paris, de midi à 17 heures, pour dénoncer la mascarade électorale pour le troisième mandat d’Ismaël Omar Guelleh.

Une trentaine de manifestants se sont rassemblés face à proximité de l’Ambassade de Djibouti à l’appel de l’Association pour la Démocratie et le Développement (ADD).

Les mouvements Alliance Républicaine pour le Développement (ARD), Mouvement pour le Renouveau Démocratique et le Développement (MRD), l’Intersyndicale UGTD-UDT, le Front pour la Restauration de l’Unité et la Démocratie (FRUD), l’Observatoire pour le Respect des Droits de l’Homme à Djibouti (ORDHD), mais aussi de nombreuses Djiboutiennes et Djiboutiens vivant en Europe ont joint leurs efforts pour dire "NON" à la mascarade.

A noter aussi la présence très appéciée de membres du PDD et du PND qui ont répondu à l’appel, en dépit des consignes de leurs dirigeants qui ont demané à leurs sympathisants de s’exprimer en faveur du deuxième candidat.

De nombreux slogans ont été repris en chœur : « Démocratie à Djibouti », « Non à l’impunité », « Non au troisième mandat », « Justice à Djibouti », ou encore « Libérer les prisonniers politiques ». En effet, nombre de prisonniers politiques croupissent toujours à la prison de Gabode, dans les commissariats de police et dans les brigades de gendarmerie, depuis leur arrestation dans la foulée des manifestations publiques de février et mars derniers.

 
A propos de Afriques en Lutte

Afriques en lutte est un collectif de militant(e)s anticapitalistes membres ou non de plusieurs organisations politiques. Ce site présente les articles parus dans le bulletin (envoi gratuit sur simple demande) ou d’autres publications amies. Notre objectif est de diffuser, à partir d’un point de vue militant, un maximum d’informations (politiques, économiques, sociales et culturelles) sur le continent africain et sa diaspora.

Si les articles présents sur ce site reflètent une démarche volontairement ouverte et pluraliste, leurs contenus n’engagent, bien évidemment, que leurs auteur-e-s. Tous les commentaires sont bienvenus. La rédaction se réserve toutefois le droit de les modérer : les propos injurieux, racistes, sexistes, homophobes, diffamatoires, à caractère pornographique, pédophile, ou contenant des incitations à la haine ne seront pas publiés.

Pour nous contacter : afriquesenlutte@gmail.com

Fils de nouvelles RSS
Thèmes