vendredi, 15 décembre 2017
 

Djibouti : la répression érigée en gestion politique

Le 24 janvier 2011, une colonne de l’armée du camp de Galeyla a investi et ratissé les montagnes des Mablas, à la recherche des jeunes de moins de 30 ans. Une vingtaine de personnes ont été brutalisées. Certains ont été blessés.

12 jeunes gens ont été arrêtés à Kumulsa, Data Bassoma et à Hedlé, et se trouvent dans 2 camps militaires à Galeyla (Mablas) et à Waddi (60 km d’Obock), où ils subiraient de mauvais traitements. Ils sont accusés de soutenir ou d’avoir de proches parents au FRUD. Nous avons pu avoir les noms de 5 d’entre eux :

Omar Helem, Mahomado Ali Abakari, Mohamed Ali Moussa, Abakari Mohamed Ali, Hamadou Abakari Asso.

Cette opération répressive fait suite aux arrestations arbitraires de 14 personnes à Sismo le 13 janvier 2011 (ORDHD du 16/01/11) dont 3 femmes et 3 vieillards toujours accusées de liens avec le FRUD, 7 d’entre elles sont écrouées à la prison de Gabode depuis le 18 /01/11 :

1Youssouf Derbakaleh Mohamed ;

2 Ahmed Moussa Ahmed ;

3 Abdo Dini Ki’oïta 4 Hamid Ahmed Ali

5 Ahmed Mohamed Abbakari ;

6 Hamadou Ahmed Hamadou ;

7 Youssouf Ali Nouho ;

Ces 2 derniers ont été agressés et passés à tabac par des nervis travaillant pour la police et laissés sans soins.

L’Observatoire dénonce : toute cette répression contre les civils qui s’apparente à des sanctions collectives, à une prise en otage des personnes innocentes ; l’utilisation des populations civiles comme bouclier humain autour des camps militaires de Galeyla et Margoïta (près de Moussa Ali).

L’ORDHD demande : la libération immédiate de tous les détenus politiques ; le jugement des auteurs des sévices corporels et des tortures.

fait à Montreuil Sous Bois

OBSERVATOIRE POUR LE RESPECT DES DROITS HUMAINS A DJIBOUTI

17 rue Hoche 93100 Montreuil Sous Bois

ordhd@hotmail.com

 
A propos de Afriques en Lutte

Afriques en lutte est un collectif de militant(e)s anticapitalistes membres ou non de plusieurs organisations politiques. Ce site présente les articles parus dans le bulletin (envoi gratuit sur simple demande) ou d’autres publications amies. Notre objectif est de diffuser, à partir d’un point de vue militant, un maximum d’informations (politiques, économiques, sociales et culturelles) sur le continent africain et sa diaspora.

Si les articles présents sur ce site reflètent une démarche volontairement ouverte et pluraliste, leurs contenus n’engagent, bien évidemment, que leurs auteur-e-s. Tous les commentaires sont bienvenus. La rédaction se réserve toutefois le droit de les modérer : les propos injurieux, racistes, sexistes, homophobes, diffamatoires, à caractère pornographique, pédophile, ou contenant des incitations à la haine ne seront pas publiés.

Pour nous contacter : afriquesenlutte@gmail.com

Thèmes