mardi, 21 mai 2019
 

Les Dockers djiboutiens sont au désespoir

Témoin cette lettre qui a été déposée au siège de la LDDH par l’un d’entre eux.

L’équipe de l’ARDHD a fait un travail d’interprétation pour faciliter la lecture. Elle espère surtout n’avoir commis aucun contresens ... _________________________________________________

Dockers Djiboutien (plaignants) Contre le régime dictatorial en place de M. Guelleh République de Djibouti

Les Dockers djiboutiens sollicitent de l’aide ! Ils lancent des appels

* à la communauté internationale, pour un secours immédiat * aux différents corps diplomatique résidant à Djibouti, pour qu’ils informent leurs gouvernements respectifs * au président de la LDDH, chargé aux droits de l’homme à Djibouti.

Plus de 3.800 dockers djiboutiens travaillent comme journaliers au sein du port :

Certains y travaillent deplus plus de 13 ans.

Malgré cela, leurs droits ne sont pas respectés. Les indemnités qui leur sont dues ne sont pas comptabilisées ni versées. Ni leur avancement ni les conditions d’embauche ne sont respectées.

Pourtant les dockers effectuent des taches pénibles et ils prennent des risques pour leur vie : de nombreux accidents du travail et parfois même des accidents mortels, qui sont dus souvent à un manque d’organisation ou à une carence de dispositifs de sécurité.

Et pourtant les dockers victimes d’accident ne sont pas indemnisés.

Les dockers tiennent à faire savoir à la population Djiboutienne qu’il n’existe pas un etat de droit dans notre pays.

La justice est absente. Il n’y a pas de gouvernement légal, ni de syndicats libres et indépendants, ayant les moyens de défendre les intérêts et les droits des travailleurs.

Deux hommes d’affaires Mohamed Houssein Al Amoudi et Tamal Ali sont venus proposer d’embaucher l’ensemble des dockers et de verser les droits d’un fond pour construire un logement. Ces fonds ont été détournés par le régime actuel.

C’est pourquoi, n’ayant plus d’autre recours, nous lançons cet appel à la communauté internationale pour qu’elle intervienne.

La situation est très tendu entre le régime dicatorial et les dockers et elle se dégrade de jour en jour.

Vive la communauté internationale.

Vive le président des droits de l’homme résidant à Djibouti.

 
A propos de Afriques en Lutte

Afriques en lutte est un collectif de militant(e)s anticapitalistes membres ou non de plusieurs organisations politiques. Ce site présente les articles parus dans le bulletin (envoi gratuit sur simple demande) ou d’autres publications amies. Notre objectif est de diffuser, à partir d’un point de vue militant, un maximum d’informations (politiques, économiques, sociales et culturelles) sur le continent africain et sa diaspora.

Si les articles présents sur ce site reflètent une démarche volontairement ouverte et pluraliste, leurs contenus n’engagent, bien évidemment, que leurs auteur-e-s. Tous les commentaires sont bienvenus. La rédaction se réserve toutefois le droit de les modérer : les propos injurieux, racistes, sexistes, homophobes, diffamatoires, à caractère pornographique, pédophile, ou contenant des incitations à la haine ne seront pas publiés.

Pour nous contacter : afriquesenlutte@gmail.com

Fils de nouvelles RSS
Thèmes