vendredi, 15 décembre 2017
 

Erythrée : RSF s’inquiète sur le sort de Dawit Isaac

English version below

Depuis le 27 octobre 2011, jour de ses 47 ans, des rumeurs circulent sur la mort présumée du journaliste suédo-érythréen Dawit Isaac, détenu depuis plus de dix ans par le régime d’Asmara. Plusieurs sources consultées par Reporters sans frontières restent sceptiques et avancent plutôt que le journaliste aurait été transféré. Compte tenu des informations dont elle dispose, l’organisation ne croit pas à la thèse de la mort de Dawit Isaac, mais elle ignore où il se trouve.

Cependant, même s’il ne s’agit pour l’instant que de rumeurs, Reporters sans frontières entend prendre ces informations très au sérieux et demande à la Suède et à l’Union européenne d’exiger des nouvelles de ce journaliste emprisonné.

"Doté de la double nationalité, Dawit Isaac est citoyen européen. Comme nombre de ses confrères érythréens, il croupit en prison, sans procès, sans accès à un avocat, et sans droit de recevoir de visite. Combien de temps la Suède et l’Union européenne pourront-elles encore tolérer de ne rien savoir sur le sort de l’un de leurs ressortissants ? Le gouvernement d’Asmara leur refuse toute information, c’est un scandale", estime l’organisation.

"Au moment où les pires inquiétudes pèsent sur le sort de Dawit Isaac, le ministère suédois des Affaires étrangères et l’Union européenne doivent exiger du gouvernement érythréen une preuve de vie du journaliste ainsi que des informations sur sa localisation et son état de santé. S’ils sont incapables d’obtenir une réponse à leurs questions ou s’il s’avère exact que le journaliste est mort en détention, c’est toute leur relation avec l’Erythrée que la Suède et l’Union européenne devront revoir", ajoute Reporters sans frontières.

Dawit Isaac, rédacteur en chef et cofondateur du quotidien disparu Setit, a été arrêté le 23 septembre 2001, lors des grandes rafles au cours desquelles plusieurs ministres, des généraux et une dizaine de journalistes ont été emprisonnés. Le journaliste souffre de diabète. Depuis de longs mois, son état de santé serait très faible.

Il a reçu, le 7 octobre dernier, le 50e prix de la Plume d’or de la Liberté, une récompense décernée par l’Association mondiale des journaux et éditeurs de médias d’information (WAN-Ifra). Fin septembre, 5000 exemplaires de ses écrits, un recueil intitulé "Espoir", ont été distribués à la Foire du Livre de Göteborg, en Suède.

Le 15 septembre, Catherine Ashton, Haut représentant de l’Union européenne pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, avait appelé à la libération des prisonniers politiques en Erythrée et avait évoqué le cas de Dawit Isaac.

Pour tout renseignement complémentaire :

rsf (@) rsf.org

http://www.rsf.org


RSF concerned over fate of Dawit Isaac SOURCE : Reporters Without Borders

(RSF/IFEX) - 2 November 2011 - Unconfirmed reports that Dawit Isaac, a journalist with dual Swedish and Eritrean nationality, has died in detention have been circulating since 27 October, his 47th birthday. On the basis of the information available, Reporters Without Borders does not think he has died, but it does not know where the Eritrean authorities are holding him. He has been detained for the past 10 years.

Although the reports continue to be unconfirmed, Reporters Without Borders intends to take them seriously and calls on Sweden and the European Union to demand that the Eritrean authorities provide information about this imprisoned journalist.

"Because of his dual citizenship, Dawit Isaac is a European citizen," Reporters Without Borders said. "Like many Eritrean journalists, he has been detained for years without a trial, without access to a lawyer and without the right to receive visits. How much longer will Sweden and the European Union continue to tolerate knowing nothing about the fate of one of their citizens ? The Eritrean government refuses to tell them anything. This is a scandal.

"At this time of the worst fears about Dawit’s fate, the Swedish foreign ministry and the European Union must demand proof from the Eritrean government that he is still alive, as well as information about his location and state of health. If they cannot get a response or if it is confirmed that Dawit died in detention, all relations between Eritrea and Sweden and the EU will have to be reviewed."

The editor and co-founder of the now closed daily Setit, Dawit was arrested on 23 September 2001, during a series of raids in which several government ministers and army generals and around 10 journalists were rounded up. He suffers from diabetes and has been in very poor health for months.

The World Association of Newspapers and News Publishers (WAN-IFRA) awarded Dawit its 2011 Golden Pen of Freedom Award on 7 October. In September, 5,000 copies of a collection of his writings, entitled "Hope," were distributed at Sweden’s Göteborg book fair.

European Union foreign affairs representative Catherine Ashton mentioned Dawit when she called for the release of Eritrea’s political prisoners on 15 September.

For more information :

rsf (@) rsf.org

http://www.rsf.org

 
A propos de Afriques en Lutte

Afriques en lutte est un collectif de militant(e)s anticapitalistes membres ou non de plusieurs organisations politiques. Ce site présente les articles parus dans le bulletin (envoi gratuit sur simple demande) ou d’autres publications amies. Notre objectif est de diffuser, à partir d’un point de vue militant, un maximum d’informations (politiques, économiques, sociales et culturelles) sur le continent africain et sa diaspora.

Si les articles présents sur ce site reflètent une démarche volontairement ouverte et pluraliste, leurs contenus n’engagent, bien évidemment, que leurs auteur-e-s. Tous les commentaires sont bienvenus. La rédaction se réserve toutefois le droit de les modérer : les propos injurieux, racistes, sexistes, homophobes, diffamatoires, à caractère pornographique, pédophile, ou contenant des incitations à la haine ne seront pas publiés.

Pour nous contacter : afriquesenlutte@gmail.com

Thèmes