mercredi, 26 septembre 2018
 

Kenya’s nurses strike

Les hôpitaux publics du Kenya face à une pénurie de santé potentiellement dévastateur des travailleurs après que le gouvernement a tiré 25.000 infirmières en grève. Kenya’s public hospitals face a potentially devastating health worker shortage after the government fired 25,000 striking nurses.

Luc K’Odambo, président de l’Association nationale des infirmières et infirmiers du Kenya, a déclaré que le licenciement n’a "pas de sens en aucune façon", et qu’il n’était pas possible d’écarter une telle grande partie de la main-d’œuvre. Luke K’Odambo , chairman of the National Nurses Association of Kenya, said that the sacking did "not make sense in any way" , and that it was not possible to dismiss such a large part of the workforce.

« Nous sommes en ignorant la menace licenciement." Alex Orina, porte-parole de l’40.000 forte professionnels de la santé Société Kenya, a déclaré. "Ce sont des jeux du chat et de souris, vous ne pouvez pas le sac une main-d’œuvre entier. Il s’agit d’un stratagème pour nous faire précipiter le retour au travail, mais notre grève se poursuit jusqu’à ce que nos demandes soient satisfaites, ". "We are ignoring the sacking threat." Alex Orina , spokesman of the 40,000-strong Kenya Health Professionals Society, said. "These are cat-and-mouse games, you cannot sack an entire workforce. It is a ploy to get us to rush back to work, but our strike continues until our demands are met," .

Les infirmières se mirent en grève sur Mars 1 à protester contre l’incapacité du gouvernement à mettre en œuvre une augmentation de salaire convenu l’an dernier, quand ils ont également cessé le travail à faire pression pour l’amélioration des services dans la plupart du Kenya mal équipés les hôpitaux publics. The nurses went on strike on March 1 to protest the government’s failure to implement a salary increase agreed last year, when they also stopped work to press for improved services in Kenya’s mostly ill-equipped public hospitals. En moyenne, un travailleur de la santé gagne environ 25.000 shillings (300 $) par mois de salaire et les indemnités, et ce montant était susceptible de doubler si leur demande de plus de quotas ont été atteints. On average, a health worker earns about 25,000 shillings ($300) a month in salary and allowances, and this amount was likely to double if their demand for higher allowances were met. Les hôpitaux privés et les cliniques, où les plus riches familles à envoyer leurs malades, ont ouvert comme d’habitude parce que leurs infirmières ne sont pas membres du syndicat des grévistes. Private hospitals and clinics, where richer families send their sick, have opened as usual because their nurses are not members of the strikers’ union. Dans les hôpitaux publics les patients paient aussi peu que un et demi de dollars pour les services de la plupart des soins ambulatoires. In public hospitals patients pay as little as one and a half dollars for most outpatient services. C’est incomparable à établi des centres de santé privés où les patients paient jusqu’à plus de 120 dollars pour les services ambulatoires. This is incomparable to established private health facilities where patients pay up to over 120 dollars for outpatient services.

L’action industrielle vient à peine deux mois après les médecins du gouvernement du Kenya ont fait la grève pour une augmentation de salaire The industrial action comes barely two months after government doctors in Kenya went on strike for a rise in salary

"Nyongo, nous voulons que nos droits, comme si vous aviez un traitement médical à l’étranger », les manifestants scandaient en swahili, en référence à un séjour aux États-Unis l’année dernière lorsque le ministre a été traité pour un cancer de la prostate. "Nyongo, we want our rights, like you had medical treatment abroad," the protesters chanted in Swahili, in reference to a stay in the United States last year when the minister was treated for prostate cancer.

Source from http://socialistbanner.blogspot.com

 
A propos de Afriques en Lutte

Afriques en lutte est un collectif de militant(e)s anticapitalistes membres ou non de plusieurs organisations politiques. Ce site présente les articles parus dans le bulletin (envoi gratuit sur simple demande) ou d’autres publications amies. Notre objectif est de diffuser, à partir d’un point de vue militant, un maximum d’informations (politiques, économiques, sociales et culturelles) sur le continent africain et sa diaspora.

Si les articles présents sur ce site reflètent une démarche volontairement ouverte et pluraliste, leurs contenus n’engagent, bien évidemment, que leurs auteur-e-s. Tous les commentaires sont bienvenus. La rédaction se réserve toutefois le droit de les modérer : les propos injurieux, racistes, sexistes, homophobes, diffamatoires, à caractère pornographique, pédophile, ou contenant des incitations à la haine ne seront pas publiés.

Pour nous contacter : afriquesenlutte@gmail.com

Fils de nouvelles RSS
Thèmes