jeudi, 21 mars 2019
 

Soudan : des opposantes au régime d’Omar el-Béchir condamnées à être fouettées

Depuis la mise en place de l’état d’urgence, le 22 février, des tribunaux exceptionnels jugent les manifestants. Parmi les plus de 1000 personnes jugées, selon l’opposition, on retrouve des femmes, souvent condamnées à être fouettées. Une première. (...)

En savoir plus »
 

Soudan : APPEL AUX ORGANISATIONS MEDICALES INTERNATIONALES ET AUX NATIONS UNIES

Nos collègues médecins soudanais sont l’objet d’une répression inouïe de la part du régime au pouvoir à Khartoum. Depuis le 19 décembre des manifestations pacifiques ont lieu à travers tout le pays, réclamant du pain et la liberté, elles sont violemment (...)

En savoir plus »
 

Solidarité avec la révolution soudanaise !

Depuis le 13 décembre 2018, un soulèvement populaire impressionnant a surgi au Soudan, et ne cesse de se déployer depuis, avec pour premier slogan « Tasgut bas » (le renversement, c’est tout !). Les habitants de la ville d’Al Damazin (capitale de (...)

En savoir plus »
 

Sudan : 30 women detained in inhumane conditions following involvement in protests

Kampala, Paris, 20 February 2019 – The African Centre for Justice and Peace Studies (ACJPS) and FIDH are deeply concerned about the safety of 30 women detained without access to lawyers or family members by the Sudanese National Security (...)

En savoir plus »
 

Soudan : les manifestants anti-Béchir bravent une nouvelle fois l’état d’urgence

Au Soudan, les protestataires ont bravé une nouvelle fois l’état d’urgence qui interdit tout rassemblement, en manifestant ce jeudi à Khartoum la capitale et à Oum Darman. Ils ont réclamé, comme ils le font depuis plus de 70 jours : liberté, démocratie (...)

En savoir plus »
 

Soudan  : « Ce qui est au cœur du débat politique, c’est la chute immédiate du régime »

Entretien. Rashid Saeed Yagoub est journaliste, ancien militant du parti communiste soudanais. Exilé en France depuis 1992, il est un membre actif des réseaux de soutien au soulèvement populaire en cours au Soudan. Peux-tu nous résumer la (...)

En savoir plus »
 

Le soulèvement au Soudan, le spectre de la révolution terrifie les tyrans arabes

29 ans de régime militaire. 29 ans de chambres secrètes et de caves de torture. 29 ans de terreur des citoyens et des ‘opposants à des milices qui enlèvent, brûlent, tuent et violent … 29 ans de médias aux ordres, qui qualifient à la une tout mouvement (...)

En savoir plus »
 

Crise au Soudan : les raisons de la colère

Au Soudan, plusieurs partis de l’opposition ont annoncé le 1er janvier qu’ils allaient demander au président de dissoudre le gouvernement et de mettre en place une équipe de transition chargée d’organiser des élections. Ce mouvement de contestation qui (...)

En savoir plus »
 

Sudan : Allow Peaceful Protests

Further protests are expected across Sudan on December 31 and January 1, Sudan’s independence day, despite the government’s recent violent crackdown. President Omar al-Bashir gave a speech on December 30 apparently condoning use of force against (...)

En savoir plus »
 

Soudan. Les autorités doivent cesser de harceler, d’intimider et de censurer les journalistes

Cette année, les autorités soudanaises se sont montrées implacables dans leur volonté de réduire au silence les médias indépendants, arrêtant et harcelant les journalistes et censurant les médias audiovisuels et la presse écrite, a déclaré Amnesty (...)

En savoir plus »
 

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ...

 
A propos de Afriques en Lutte

Afriques en lutte est un collectif de militant(e)s anticapitalistes membres ou non de plusieurs organisations politiques. Ce site présente les articles parus dans le bulletin (envoi gratuit sur simple demande) ou d’autres publications amies. Notre objectif est de diffuser, à partir d’un point de vue militant, un maximum d’informations (politiques, économiques, sociales et culturelles) sur le continent africain et sa diaspora.

Si les articles présents sur ce site reflètent une démarche volontairement ouverte et pluraliste, leurs contenus n’engagent, bien évidemment, que leurs auteur-e-s. Tous les commentaires sont bienvenus. La rédaction se réserve toutefois le droit de les modérer : les propos injurieux, racistes, sexistes, homophobes, diffamatoires, à caractère pornographique, pédophile, ou contenant des incitations à la haine ne seront pas publiés.

Pour nous contacter : afriquesenlutte@gmail.com

Fils de nouvelles RSS
Thèmes