mercredi, 22 novembre 2017
 

Bénin, Burkina Faso et Mali : Le travail des enfants et la traite des personnes perdurent

Bruxelles, le 5 octobre 2010 (CSI En Ligne) : La CSI a publié un rapport sur les normes fondamentales du travail au Bénin, au Burkina Faso et au Mali. La sortie de ce rapport coïncide avec l’examen de la politique commerciale des trois pays à l’OMC. Le rapport relève une piètre application des normes du travail internationales, notamment celles afférentes au travail des enfants et à l’égalité entre l’homme et la femme.

Bien que le Bénin, le Burkina Faso et le Mali aient, tous trois, ratifié les huit Conventions fondamentales du travail de l’OIT, leurs législations nationales ne sont pas entièrement conformes aux Conventions et ne sont pas appliquées de manière effective. Les trois pays donnent une définition trop générale des « services essentiels », et ce, afin de pouvoir restreindre les activités syndicales de base, cependant que le droit de grève est frappé de restrictions dans la pratique.

Le taux d’alphabétisation des femmes se situe à environ la moitié de celui des hommes. Les femmes font l’objet d’une discrimination liée à l’accès à l’emploi et aux salaires, cependant que la législation ne protège pas adéquatement les personnes handicapées et les personnes atteintes du VIH/sida, dont l’accès à l’emploi et aux services sociaux est limité.

Les lois du Burkina Faso et du Mali ne sont pas en conformité avec les deux Conventions de l’OIT sur le travail des enfants. L’inspection du travail dans ces deux pays ne dispose pas des ressources nécessaires et n’est pas en mesure de prévenir le travail des enfants. Par conséquent, le travail des enfants, en particulier sous ses pires formes, représente un sérieux problème.

Bien que le recours aux travaux forcés soit prohibé dans les trois pays, celui-ci survient dans la pratique et touche plus particulièrement les enfants. Les rapports font état de la perdurance de certaines formes traditionnelles d’esclavage au Mali, où des familles appartenant à des communautés indigènes sont vendues en esclavage dans le cadre d’un système qui attribue ce statut dès la naissance. D’autre part, la lutte contre la traite des personnes bat de l’aile, notamment au Bénin et au Mali.

Pour lire le texte complet du rapport : http://www.ituc-csi.org/rapport-pou...

 
A propos de Afriques en Lutte

Afriques en lutte est un collectif de militant(e)s anticapitalistes membres ou non de plusieurs organisations politiques. Ce site présente les articles parus dans le bulletin (envoi gratuit sur simple demande) ou d’autres publications amies. Notre objectif est de diffuser, à partir d’un point de vue militant, un maximum d’informations (politiques, économiques, sociales et culturelles) sur le continent africain et sa diaspora.

Si les articles présents sur ce site reflètent une démarche volontairement ouverte et pluraliste, leurs contenus n’engagent, bien évidemment, que leurs auteur-e-s. Tous les commentaires sont bienvenus. La rédaction se réserve toutefois le droit de les modérer : les propos injurieux, racistes, sexistes, homophobes, diffamatoires, à caractère pornographique, pédophile, ou contenant des incitations à la haine ne seront pas publiés.

Pour nous contacter : afriquesenlutte@gmail.com

Thèmes