samedi, 20 octobre 2018
 

Bénin : FORUM DES TRAVAILLEURS DU 20 JUIN 2012

MOTION

Sur l’initiative de la CSTB et de la FESYNTRA-FINANCES, les travailleurs se sont réunis en forum pour débattre des problèmes du pays qui agitent ces derniers jours la vie politique, économique, et sociale. A la fin des débats ils ont adopté la motion ci-après :
-  Considérant la crise que traverse notre pays dans tous les domaines ;
-  Considérant la vie miséreuse imposée à la majorité des travailleurs salariés, des artisans, de la jeunesse, des femmes, des opérateurs économiques créateurs d’emplois privés et pourvoyeurs des caisses du trésor public ;
-  Considérant l’acharnement contre les bourgeois nationaux sans lesquels aucune nation ne peut se développer ;
-  Considérant la surenchère sur les prix des produits de première nécessité et la cherté de la vie qui érodent le pouvoir d’achat déjà laminé par la crise financière ;
-  Considérant la liste des mensonges au sommet de l’Etat érigés en système de gestion et utilisés comme motifs pour terroriser et réprimer les travailleurs, les opérateurs économiques nationaux et les populations ;
-  considérant tous les scandales dans lesquels baigne le régime du changement en refondation ;
-  Considérant les graves atteintes aux libertés fondamentales et syndicales souvent sur ordre du Chef Suprême des armées, Chef de l’Etat et Ministre de la défense Boni YAYI et exécuté par son bras armé le commissaire Philipe HOUNDEGNON passé dans l’art de dénier le droit de manifester aux citoyens ;
-  Considérant les contreperformances et les dysfonctionnements au sein de l’Administration et les entreprises publiques où règnent la corruption et l’impunité totale des hommes au pouvoir, avec la politisation à outrance de l’Administration, le recrutement à la fonction publique sur la base de la région et de l’ethnie, des plans de formation souvent inadéquats au besoin des cibles ;
-  Considérant les grands bavardages au tour de la Constitution et la Lépi consciemment circonscrits à des initiés politico-juristes et aux députés à l’exclusion des travailleurs et du peuple ; Les travailleurs réunis en forum ce jour mercredi 20 juin 2012 à la bourse du travail : Dénoncent le mensonge au sommet de l’Etat érigé en système de gestion, les scandales, la navigation à vue des affaires du pays, l’acharnement contre la bourgeoisie nationale et l’aplatissement du gouvernement devant les opérateurs étrangers comme BOLLORE et consorts. Réaffirment leur droit de s’intéresser et devoir de se prononcer sur la situation politique, économique et sociale du pays ; Félicitent les travailleurs de tous les secteurs d’activité qui se battent quotidiennement pour défendre le pain et les libertés mais aussi surtout qui disent non à la tyrannie, à l’autocratie et la mauvaise gestion des biens publics ;

Exigent :
- l’arrêt immédiat de toutes les atteintes aux libertés démocratiques et syndicales ;
- la restitution des défalcations illégales sur salaires pour fait de grèves ;
- la satisfaction des revendications des enseignants et des autres travailleurs salariés ;
- le respect des conclusions des négociations avec le gouvernement d’avril 2011 avec les Centrales syndicales et la FESYNTRA-FINANCES qui exigent l’audit du personnel du Ministère de l’Economie et des Finances avant tout recrutement et mise à disposition ;
- La garantie et la sécurité de l’emploi des agents du secteur privé ; Appellent les travailleurs à se départir de la peur, à se souder à la jeunesse, aux femmes, aux artisans, bref au peuple pour prendre une part active dans le débat actuel sur la Constitution et la Lépi afin de libérer notre pays du désastre et l’expier de tout esprit qui empêche son essor politique, économique et social.

Cotonou, le 20 Juin 2012

LE FORUM

 
A propos de Afriques en Lutte

Afriques en lutte est un collectif de militant(e)s anticapitalistes membres ou non de plusieurs organisations politiques. Ce site présente les articles parus dans le bulletin (envoi gratuit sur simple demande) ou d’autres publications amies. Notre objectif est de diffuser, à partir d’un point de vue militant, un maximum d’informations (politiques, économiques, sociales et culturelles) sur le continent africain et sa diaspora.

Si les articles présents sur ce site reflètent une démarche volontairement ouverte et pluraliste, leurs contenus n’engagent, bien évidemment, que leurs auteur-e-s. Tous les commentaires sont bienvenus. La rédaction se réserve toutefois le droit de les modérer : les propos injurieux, racistes, sexistes, homophobes, diffamatoires, à caractère pornographique, pédophile, ou contenant des incitations à la haine ne seront pas publiés.

Pour nous contacter : afriquesenlutte@gmail.com

Fils de nouvelles RSS
Thèmes