samedi, 20 octobre 2018
 

Grève des enseignants au Bénin

La CSI a vivement protesté contre la façon dont le gouvernement béninois traite la grève en cours dans le pays. Les autorités organisent la radiation des grévistes, le bâillonnement des libertés d’expression et arrêtent des syndicalistes. Depuis le 20 mars, deux enseignants ont été arrêtés pour violation de l’interdiction de réunion sur le lieu de travail, et 14 ont, sur injonction de la Directrice, été molestés et arrêtés pour observation de la grève sur le tas. Deux responsables syndicaux, Jules Amoussouga et Cécil Ayadokoun, ont été arrêtés pour avoir eu des échanges avec leurs collègues dans le cadre de la poursuite du mouvement de grève. Même si les enseignants ont été libérés depuis, ces faits démontrent le climat qui règne au Bénin actuellement.

Lors du conseil des ministres du 14 mars dernier, il a été décidé, entre autres, de radier tous les enseignants qui « poursuivraient les débrayages » ou qui participeraient de près ou de loin à la grève. Le gouvernement a même commencé à embaucher des conscrits militaires pour remplacer les enseignants grévistes. « Cette situation est intolérable » a déclaré Sharan Burrow, secrétaire générale de la CSI. « Ces faits sont incompatibles avec les droits fondamentaux des travailleurs. »

L’expulsion du secteur public de travailleurs en grève, leur remplacement par d’autres travailleurs ou l’interdiction d’une grève sont des violations graves des Conventions C87 (sur la Liberté syndicale) et C98 (sur la Négociation collective) ainsi que de la Constitution béninoise qui reconnait et garantit le droit de grève.

Dans une lettre envoyée aux autorités du pays, la CSI demande au Président Boni Yayi de prendre les mesures nécessaires pour que soit mis fin au harcèlement, aux intimidations et aux arrestations et que la grève puisse se dérouler de la meilleure manière et dans des circonstances normales.

Source : http://www.ituc-csi.org

 
A propos de Afriques en Lutte

Afriques en lutte est un collectif de militant(e)s anticapitalistes membres ou non de plusieurs organisations politiques. Ce site présente les articles parus dans le bulletin (envoi gratuit sur simple demande) ou d’autres publications amies. Notre objectif est de diffuser, à partir d’un point de vue militant, un maximum d’informations (politiques, économiques, sociales et culturelles) sur le continent africain et sa diaspora.

Si les articles présents sur ce site reflètent une démarche volontairement ouverte et pluraliste, leurs contenus n’engagent, bien évidemment, que leurs auteur-e-s. Tous les commentaires sont bienvenus. La rédaction se réserve toutefois le droit de les modérer : les propos injurieux, racistes, sexistes, homophobes, diffamatoires, à caractère pornographique, pédophile, ou contenant des incitations à la haine ne seront pas publiés.

Pour nous contacter : afriquesenlutte@gmail.com

Fils de nouvelles RSS
Thèmes