samedi, 21 octobre 2017
 

Burkina Faso : Ce fut un jour de nuit profonde

Le 15 octobre 1987, Thomas Sankara, jeune Président du Burkina Faso est assassiné par un commando. A l’occasion de la commémoration des trente ans de cet assassinat, nous vous proposons une série de chroniques de David Gakunzi, consacrées à cette (...)

En savoir plus »
 

Burkina Faso : Hommage à Thomas SANKARA et à ses 13 compagnons lâchement assassinés !

Le 15 octobre 1987, Thomas SANKARA et ses 13 compagnons(Babou Paulin Bamouni, Patrice Zagré, Fréderic Kiemdé, Bonventure Compaoré etc...) étaient lâchement assassinés au Burkina-Faso, la patrie des hommes intègres. Comment des Burkinabès ont pu tuer (...)

En savoir plus »
 

Burkina Faso : Déclaration de Madame Mariam SANKARA,

Mesdames, Mesdemoiselles, Messieurs, Chers amis, L’assassinat du Président Sankara et de ses compagnons, le 15 Octobre 1987, a interrompu une expérience de développement originale et prometteuse de l’histoire de l’Afrique contemporaine. Je tiens à (...)

En savoir plus »
 

Burkina Faso : DECLARATION DE LA COALITION DYTANIE SUR LA SITUATION NATIONALE

L’actualité politique nationale est marquée ces dernières semaines par les sorties de la CODER sur la réconciliation nationale et l’ouverture du procès de Blaise Compaoré et des ministres de son dernier gouvernement. Cette agitation politique intervient (...)

En savoir plus »
 

Thomas Sankara et la révolution

La conférence aura lieu au musée du Quai Branly à 18:30 - 20:00 au 37 quai Branly paris 7eme Elle est organisée par l’universitaire populaire du musée du Quai Branly dans le cadre d’une série de conférence sur les révoltes. La conférence analysera le (...)

En savoir plus »
 

AFFAIRE SANKARA La France doit accepter la levée du secret défense sans tarder !

Le juge d’instruction burkinabè François Yaméogo chargé de l’enquête sur l’assassinat de Thomas Sankara vient de lancer une commission rogatoire pour demander la levée du secret défense en France. Après deux ans d’enquêtes, François Yaméogo a auditionné (...)

En savoir plus »
 

ENQUÊTE PARLEMENTAIRE SUR L’ASSASSINAT DE THOMAS SANKARA

PÉTITION POUR L’OUVERTURE D’UNE ENQUÊTE PARLEMENTAIRE DU PARLEMENT FRANÇAIS SUR LES CONDITIONS DE L’ASSASSINAT DU PRÉSIDENT THOMAS SANKARA ET DE SES COMPAGNONS (octobre 1987) Une trentaine de députés du CNT (Conseil National de la Transition du (...)

En savoir plus »
 

Pétition pour une enquête parlementaire sur l’assassinat du Président Thomas Sankara et de ses compagnons.

Thomas Sankara : " l’homme intègre" https://www.youtube.com/watch?v=nQD... https://www.change.org/p/public-et-... PÉTITION POUR L’OUVERTURE D’UNE ENQUÊTE PARLEMENTAIRE DU PARLEMENT FRANÇAIS SUR LES CONDITIONS DE L’ASSASSINAT DU PRÉSIDENT THOMAS (...)

En savoir plus »
 

Affaire Sankara, le juge d’instruction demande à la France la levée du secret défense

Cette nouvelle, particulièrement importante, démontre la volonté du juge d’instruction François Yaméogo d’aller au bout des investigations, de rechercher des coupables au delà des seuls membres du commando qui ont assassiné Thomas Sankara et de se (...)

En savoir plus »
 

DÉCLARATION DU MSV-BURKINA SUR LA RÉSISTANCE DU PEUPLE BURKINABE FACE AU PUTSCH DU RSP

Un an après…Nos martyrs ne méritent pas ça. 16 septembre 2015, 16 septembre 2016, voilà déjà un an que notre pays a été violemment ébranlé par le coup d’Etat scélérat de l’ex Régiment de Sécurité Présidentiel (RSP). Comme un seul homme, le peuple burkinabè (...)

En savoir plus »
 

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ...

 
A propos de Afriques en Lutte

Afriques en lutte est un collectif de militant(e)s anticapitalistes membres ou non de plusieurs organisations politiques. Ce site présente les articles parus dans le bulletin (envoi gratuit sur simple demande) ou d’autres publications amies. Notre objectif est de diffuser, à partir d’un point de vue militant, un maximum d’informations (politiques, économiques, sociales et culturelles) sur le continent africain et sa diaspora.

Si les articles présents sur ce site reflètent une démarche volontairement ouverte et pluraliste, leurs contenus n’engagent, bien évidemment, que leurs auteur-e-s. Tous les commentaires sont bienvenus. La rédaction se réserve toutefois le droit de les modérer : les propos injurieux, racistes, sexistes, homophobes, diffamatoires, à caractère pornographique, pédophile, ou contenant des incitations à la haine ne seront pas publiés.

Pour nous contacter : afriquesenlutte@gmail.com

Thèmes